L'Empire déchiré

Un jeu de rôle basé sur le concept de Warhammer dans un univers modifié et largement complété.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Guerre: Le front Est

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Elhilarasan
Général des armées
Général des armées
avatar

Nombre de messages : 1739
Localisation : Nice
Date d'inscription : 11/01/2006

MessageSujet: Re: Guerre: Le front Est   Dim 5 Sep à 16:29

c'est donc JC qui a foutu un gros bordel en argos? ou du moins pour une grosse part
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MJ
Général des armées
Général des armées
avatar

Nombre de messages : 2299
Localisation : lyon
Date d'inscription : 10/01/2006

MessageSujet: Re: Guerre: Le front Est   Dim 5 Sep à 22:03

entre autre, mais ca montre aussi que Teclis est chiant

par contre c pas fini le recit, je pense que pierre a encore une partie à mettre

_________________
MJ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mateusz
Capitaine
Capitaine
avatar

Nombre de messages : 734
Date d'inscription : 11/01/2006

MessageSujet: Re: Guerre: Le front Est   Dim 5 Sep à 22:49

Oui oui ça va venir Smile

_________________
La classe... si, si......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mateusz
Capitaine
Capitaine
avatar

Nombre de messages : 734
Date d'inscription : 11/01/2006

MessageSujet: Re: Guerre: Le front Est   Sam 11 Sep à 4:19

Chapitre seize: Un plan ambitieux



Du temps s'écoula. Deyab avait, pour l'instant, terminé ses missions avec la secte des 5 éléments. On vint lui apprendre que les combats contre le neuf, sur le front ouest, allaient très bientôt débuter. Elle voulait y participer, et récolter un peu du prestige que représenterait une telle victoire... mais les ordres avaient été clairs. Le prince ne voulait pas qu'elle aille se sacrifier là bas, délaissant ainsi complétement le front Est.
On vint également l'informer que Téclis allait revenir avec son armée, et reprendre son invasion... mais pas dans les semaines qui viennent. Cela laissait donc encore le temps de s'organiser.
C'est alors que Deyab eu un éclair de génie, elle s'enferma dans ses quartiers et passa deux nuits blanches à consulter des cartes de la région, des rapports d'éclaireurs, des vieux livres bossoniens. Elle était excitée par ce que sa tête lui suggérait. Elle aurait bien voulu un peu de compagnie pour convertir cette excitation en plaisir, mais du se contenter, ce soir la, de sa main experte.
Au petit matin du deuxième jour, on pouvait lire 5 mots sur un morceau de parchemin, posé sur sa table de nuit. Renseignement, affaiblissement, pénétration, explosion, anéantissement. Des ordres furent donnés, des agents s'activèrent, la première phase du plan avait déjà commencé.



_________________
La classe... si, si......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mateusz
Capitaine
Capitaine
avatar

Nombre de messages : 734
Date d'inscription : 11/01/2006

MessageSujet: Re: Guerre: Le front Est   Sam 11 Sep à 4:20

Chapitre dix-sept: Phase 1 - Renseignement



Gildebert savait se faire oublier, être discret et avait un sens aigu de l'observation. Cela faisait maintenant une année qu'il travaillait pour le compte de la guilde de l'ascendant psychologique. Sa mission du moment était de trouver un passage non-surveillé parmis les montagnes séparant le zingaria de l'argos puis de guider discretement des petits groupes d'aventuriers de la guilde de l'autre coté de la frontière. Pourquoi ? Il ne savait pas. Une mission dangereuse, encore qu'il connaissait bien la region et qu'il savait que la zone montagneuse la plus au sud de la région était trop vaste et trop isolée pour être surveillée de manière exhaustive.
Quoi qu'il en soit, son travail le rendait riche... très riche... cette guilde avait de l'argent à perdre. Ainsi, il était prêt à prendre des risques.... Il avait cependant apprécié de ne pas recevoir la mission de son confrère Bob. Ce dernier avait été payé deux fois plus... mais quelle mission !... S'infiltrer dans le camp principal argosséen sans attirer l'attention sur soit, voila une mission qui couterait la vie au moindre faux pas.

Bob, de son coté, patrouillait négligeamment dans le camp principal, habillé en soldat argoséen. Il pensait interieurement que s'il avait été choisi pour cette mission, c'est avant tout pour son teint bronzé qui lui venait de sa mère argosséenne. Il avait pu dénombrer environ 3000 soldats dans ce camp principal. De bons soldats, bien armés et bien entrainés, et surtout, bien à l'abris derrière leur muraille en bois qui occultait complétement le passage principal entre l'argos et le zingaria. Quand il réussi à s'isoler et lachat son pigeon, il savait qu'à présent, s'il restait en vie, il serait un homme riche.


_________________
La classe... si, si......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mateusz
Capitaine
Capitaine
avatar

Nombre de messages : 734
Date d'inscription : 11/01/2006

MessageSujet: Re: Guerre: Le front Est   Sam 11 Sep à 4:21

Chapitre dix-huit: Phase 2 - Affaiblissement


Jacques-Coeur tenait entre ses mains un petit morceau de parchemin ou des chiffres étaient gribouillés.
- "10 !"
- "10 ? Vraiment ?"
- "Oui, 10 catapultes, et tout autant de balistes."
- "Un sérieux problème..." soupira Deyab, avant de murmurer "...Ou une improbable solution"

Ils se rendirent ensuite ensemble au nouveau laboratoire de la guilde, pour s'assurer que tout s'y déroulait comme prévu. Ils en ressortirent 30 minutes plus tard, un air satisfait sur le visage.



Korg et sa bande étaient bien contents d'avoir été sollicité pour cette mission. A présent, ils suivaient un certain Gildebert à travers des passages rocheux improbables. La traversée était longue et dangereuse. La nuit n'arrangeait rien. Les 100 pièces d'or en cas de réussite, elles, arrangeaient tout. En pensant à l'or, Korg glissa instinctivement sa main sous sa tunique, pour vérifier que les fioles étaient toujours là, à leur place.... La froideur du verre le rassura immédiatement.
Deux jours plus tard, il était au commande du petit convois de ravitaillement qui venait approvisionner les camps argosséens secondaires de la frontière montagneuse en eau et en nourriture. Eliminer l'escorte fut une formalité. Prendre leurs vétements et se substituer à eux et prendre son plus bel accent Argossen fut plus complexe. Il fallait éviter au maximum d'entamer des discussions avec l'ennemi, simplement se contenter de livrer leur cargaison à chacun des camps, le plus naturellement possible.

Trois jours plus tard, il était de retour au QG de la guilde. Ses fioles vides. Sa bourse plus pleine que jamais.




Ces jours ci, Jacques-Coeur passait beaucoup de temps avec Deyab. Beaucoup de choses à organiser, et des nouvelles fraiches et capitales arrivaient sans cesse. Il venait d'en recevoir une primordiale.
- "Elle a réussi"
- "Parfait..." dit lentement Deyab, en affichant un large sourire. "Elle est vraiment douée."
- "Elle l'est"
Deyab retourna auprès de Barit et de Derin pour peaufiner les prochaines phases du plan. Cette nouvelle de JC lui avait enlevé un sacré poids. Quand elle avait appris que le convois de ravitaillement du camp principal était très fortement escorté, elle savait qu'il ne serait pas possible de l'éliminer discrètement. Il fallait frapper à la source, s'infiltrer directement dans les cuisines, les puits, les greniers, chez l'ennemi et en temps de guerre. Une mission extrêmement dangereuse. Une réussite de plus pour Lyana.



_________________
La classe... si, si......


Dernière édition par Deyab le Sam 11 Sep à 4:32, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mateusz
Capitaine
Capitaine
avatar

Nombre de messages : 734
Date d'inscription : 11/01/2006

MessageSujet: Re: Guerre: Le front Est   Sam 11 Sep à 4:21

Chapitre dix-neuf: Phase 3 - Pénétration



5 jours étaient passés depuis la réussite de la mission de Lyana, de Korg et des autres. 5 jours. L'heure était venue.
La nuit était claire. La pleine lune permettait de se repérer, sans pour autant être vu.

Deyab, Barit et Derin étaient l'un derrière l'autre, en plein coeur de la montagne qui se situait au nord du camp principal, en plein territoire ennemi.
La progression était lente. Il fallait à tout prix ne pas se faire repérer. Les hommes de Barit étaient excellents. Ils surent prendre le temps qu'il fallait pour éliminer minutieusement chaque eclaireur argosséen qui surveillait cette zone des montagnes. Même les plus discrets d'entre eux ne pouvaient pas échapper à leur vigilance, l'odorat de Lou étant la pour les débusquer.
Après un assez long parcours, ils arrivèrent en haut de la paroi rocheuse qui surplombait le camp. Une vue imprenable.
- "Ce n'est pas une bonne idée, général. Tandis que d'ici, vous pourrez très bien superviser la bataille. Ce sera moins risqué, et plus rassurant pour tous les hommes de vous savoir ici" chuchota Barit, fort de sa grande expérience.
- "Oui. Mais ma décision est prise. Si tes hommes ont peur pour moi, alors qu'ils se surpassent pour faire en sorte que tout se passe comme prévu"
Barit acquiesca. Il fit un petit signe de la main. 300 de ses archers se placèrent à plat ventre, le long de cette paroi rocheuse. Les 100 restant continuèrent leur avancée vers les territoires argosseens, guidés par leurs chefs.

Ils étaient enfin arrivés au point de chute prévu. Les archers mirent les cordes en place et commencèrent à sécuriser la zone. 25 d'entre eux descendirent, ainsi que Deyab, Barit, Cav et Lou. Derin, quant à lui, scrutait l'horizon tout en cherchant un placement optimal.

Il était à présent 4h30 du matin, et ils se trouvaient au sol, à une centaine de metres à l'arrière du camp principal. Ils se séparèrent en plusieurs groupes.
Lou et Deyab aidaient Cav à marcher. Celui ci toussait à s'en étouffer. Barit suivait le groupe de près en titubant fortement.
Ils pénétrèrent ainsi dans le cas, et constaterent le climat apocalyptique qui y régnait.
La plupart des soldats argosséens avaient du mal à tenir debout. La plupart vomissaient. D'autres toussaient en se tenant le ventre. Certains tentaient boire pour comater complétement et faire disparaitre cette douleur insupportable, mais cela ne faisait qu'amplifier les vomis.
Le spectacle n'était pas ragoutant. Mais pour Deyab, cette odeur putride lui flattait les narines comme jamais. Cette odeur représentait la victoire.


_________________
La classe... si, si......


Dernière édition par Deyab le Sam 11 Sep à 4:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mateusz
Capitaine
Capitaine
avatar

Nombre de messages : 734
Date d'inscription : 11/01/2006

MessageSujet: Re: Guerre: Le front Est   Sam 11 Sep à 4:22

Chapitre vingt: Phase 4 - Explosion



Le groupe progressa ainsi en titubant à travers le camps, sans éveiller de soupçons sur eux. Ils arrivèrent jusqu'à la zone où les engins de siège étaient disposés. Cav se concentra et régla du mieux qu'il pu la visée de 2 catapultes. Au moment de finir d'ajuster la distance de tir du 3ème engin, un soldat, plus valide que les autres, s'aperçut de cette activité anormale. Il cria de toute sa force, une main accusatrice pointée vers le groupe de Deyab. Puis il s'écroula par terre une seconde plus tard, une flèche en travers de la gorge.

Mais le mal était fait. le cri avait attiré l'attention des soldats aux alentours, puis l'agitation attirait peu à peu les soldats valides du camp. Les autres, affaiblis par la maladie, tentèrent de faire abstraction de leur souffrance, dégainèrent leurs armes. Tout ce petit monde commençait à se rendre compte que l'attaque avait débuté. Il fallait agir.

Deyab et ses accolytes chargèrent les mecanismes des 3 catapultes le plus rapidement possible. Pendent ce temps, la vingtaine d'archers bossonien restant formaient un cercle autour de leur chef. Et toutes les deux secondes, une vingtaine de cadavres argosséens touchaient le sol. Ils purent ainsi contenir la charge avec un sang froid impressionnant, suffisamment longtemps pour charger les 3 catapultes.

Les soldats continuaient d'arriver en masse. Les archers, malgré leur talent, ne pouvaient plus tenir la cadence. Des soldats arrivaient au corps à corps. Deyab fit signe à Lou. Celui ci se jeta au corps à corps.
- " FFEEUUU !" S'écria le général en actionnant sa catapulte. Cav et Barit firent de même avec les 2 autres.

Le temps s'arrêta l'espace de quelques instants. Les regard étaient fixés sur ces rochers imposants qui volaient en direction de la muraille. Le premier projectile frappa le haut de la muraille, en faisant des dégats superficiels. Le second projectile ratta sa cible, passant très légérement au dessus de la muraille. Enfin, le dernier rocher percuta le bas de la muraille avec une violence inouie, ébranlant toute la construction, et créant un trou béant....le passage principal entre le zingaria et l'argos était à nouveau ouvert. Immédiatement, une clameur monta de l'autre coté de la muraille.



_________________
La classe... si, si......


Dernière édition par Deyab le Sam 11 Sep à 4:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mateusz
Capitaine
Capitaine
avatar

Nombre de messages : 734
Date d'inscription : 11/01/2006

MessageSujet: Re: Guerre: Le front Est   Sam 11 Sep à 4:22

Chapitre vingt-et-un: Phase 5 - Anéantissement


Deyab repris ses esprits. Si elle restait la une seconde de plus, elle allait mourir sous le nombre d'assaillants qui arrivaient toujours plus nombreux. Elle observa que leur point de repli prévu était occupé en masse parl es argosséens. Ils avaient réussi à voir que le commando était arrivé par la, et ils attaquaient les archers qui sécurisaient la zone. Le repli par la bas n'était plus possible, il fallait improviser.

Cav et Deyab s'échangerent quelques cris, puis il fut donné l'ordre de courir dans la direction opposée du point de repli initial, vers l'autre flanc de la montagne. les archers tentaient d'éliminer les poursuivants qui attaquait le commando en fuite par les flancs, pendant que l'énigmatique Lou ouvrait le passage au commando, ravageant tout sur son passage.

A cet instant, les premiers "soldats" zingariens commençaient à pénétrer par le trou de la muraille. Deyab savait que ses 2000 hommes étaient des paysans avec une arme. Mais elle savait également qu'ils étaient galvanisés comme jamais, et que contre de vrais soldats empoisonnés, ils feraient des dégâts monstrueux.

Le commando continuait de courir en s'éloignant du camp. Leurs poursuivants, affaiblis, avaient du mal à tenir le rythme. ils avaient d'autant plus de mal que toutes les 5 secondes, au signal de Deyab, tous les archers du commando qui avaient survécu stoppaient leur course l'espace d'un instant, se retournaient, et tiraient une salve de fleche dans un synchronisme parfait, avant de reprendre leur course.

Ils étaient presque hors de danger à présent. Puis le sol se mis à trembler en face d'eux. Cav souri et se mis bien en évidence. Le reste du commando s'écarta du passage. Les tremblements s'intensifièrent. Les 150 cavaliers de Cav dans toute leur splendeur. La fierté de Largnan.
D'un geste habile et élégant, Cav se hissa sur une monture en plein galop, et guida sa cavalerie pour rejoindre le dos de la bataille


Deyab repris son souffle. 6 archers du commandos avaient été tués. Barit et Lou étaient toujours la. elle ordonna d'en rester la, et de prendre un peu d'altitude pour observer les combats.

Le spectacle fut très violent, et très court. Les 3000 soldats argosséens se faisaient littéralement violer. Les paysans zingariens étaient menés d'une main de maitre. Les archers bossoniens semaient la mort en masse depuis le sommet des parois rocheuses. La cavalerie de Cav était la cerise de ce gateau macabre. Mais Deyab avait donné des ordres, et une fois la victoire acquise, le plus d'argosséens possible avaient été épargnés.

Une fois le col principal tombé, il fut enfantin d'obtenir la reddition des autres camps de la frontière, tout aussi affaiblis par la maladie.
Deyab se retrouva ainsi avec pas moins de 3900 prisonniers au total, qui furent dispatchés en fonction de leurs aptitudes. Les plus faibles physiquement furent rendus à l'argos en signe de bonne volonté. D'autres furent conservés pour demander une rançon. Enfin, les plus forts furent envoyés dans des industrie zingarienne et dans les mines du seigneur Largnan, pour y entamer une vie de main d'œuvre très bon marché. Enfin le dernier groupe étai destiné à reconstruire, sous la contrainte, de nouvelles fortifications dans les montagnes, selon les plans que Deyab avait déjà imaginé. Deyab était bien contente d'avoir choisi un poison qui rend malade au bout de 5 jours, plutôt qu'un poison qui les aurait tous tués. Ces prisonniers avaient de la valeur et elle allait l'exploiter au maximum. Un enseignement de JC. Et sa victoire n'en était que plus belle.


Tout avait fonctionné. La victoire était totale. La frontière était à nouveau contrôlée par le Zingaria. L'armée de Deyab s'était enrichie de toutes nouvelles armes de siège.

Deyab pris son petit carnet et écrivit quelques mots:
"Detruire les fortifications ennemis avec leurs propres catapultes... L'argos est à présent psychologiquement anéanti."

Et c'est ainsi que celle qu'on nomme le Fléau de l'Argos gagna encore un peu plus en réputation.


_________________
La classe... si, si......


Dernière édition par Deyab le Sam 11 Sep à 4:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mateusz
Capitaine
Capitaine
avatar

Nombre de messages : 734
Date d'inscription : 11/01/2006

MessageSujet: Re: Guerre: Le front Est   Sam 11 Sep à 4:38

ça va pas trop deg nico ? study
Tu connais pas Lou en plus afro

_________________
La classe... si, si......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elhilarasan
Général des armées
Général des armées
avatar

Nombre de messages : 1739
Localisation : Nice
Date d'inscription : 11/01/2006

MessageSujet: Re: Guerre: Le front Est   Sam 11 Sep à 14:01

non non je suis pas deg. c'est bien joué.
juste faut que je me bouge le cul pour gagner en réput moi aussi, mais là ya pas trop de combat depuis longtemps. ça va venir, mais je suis pas sur que je gagnerai en réput lol

sinon Lou, ben je m'en fou un peu lol. c'est un PNJ comme un autre non?

en tout cas sympa le plan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MJ
Général des armées
Général des armées
avatar

Nombre de messages : 2299
Localisation : lyon
Date d'inscription : 10/01/2006

MessageSujet: Re: Guerre: Le front Est   Sam 11 Sep à 22:31

ba le plan est bien sympa, toutes les précautions ont été prises, le personnes a, je trouve, bien été roler, donc ouai c carrément classieux
et c normal que derrière cette salope gagne énormément en réput et en plein d'autre chose

bien bien tout ça, en plus c agréable a lire etc

_________________
MJ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Guerre: Le front Est   

Revenir en haut Aller en bas
 
Guerre: Le front Est
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Petit wargame light sur la 1° Guerre Mondiale (Front ouest)
» Quelle opération à fait basculer la guerre à l'est entre 1941-1944
» 3e Guerre Mondiale
» Gagner la guerre (Jean-Philippe Jaworski)
» Chariot de guerre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Empire déchiré :: Récits :: Histoire-
Sauter vers: