L'Empire déchiré

Un jeu de rôle basé sur le concept de Warhammer dans un univers modifié et largement complété.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Livre d'or Priana

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Elhilarasan
Général des armées
Général des armées
avatar

Nombre de messages : 1739
Localisation : Nice
Date d'inscription : 11/01/2006

MessageSujet: Re: Livre d'or Priana   Mer 29 Jan à 1:36

Citation :
« Que craigniez-vous réellement, Mère, lui ? »
« Non, ma belle, c’est ton comportement que nous craignons. »
Deux femmes quelque part à Priana.
Juste une excuse qui m'a valu un meetobage prolongé manqué...voir un ttobage qui sait (même si j'y crois pas)

Citation :
« Pourkoi le lècé vivre ?! »
Ter, Orc sombres du Klan des Guerrié Noir

« J’ai décidé de croire en ses mots. »
Sror, Orc Noir du Klan des Guerrié Noir.

« Lèce moi l’ Défié, Gork dira si y men !»
Ter

« Trop tard, ma décision a été prononcée. Quant à toi, je te déconseille le défi, notre invité n’est pas un simple mystique.»
Sror
Moi je dis, y'en a ils se sont servi de leur quéquette pour faire croire un orc à ses mots  study 


Citation :
«  Haut Commandant, je viens de récupérer les derniers rapports nous avons des premiers chiffres. »
Entero, membre de l’Etat-major des Forces Impériales de l’Ouest

«  Allez-y, animez ma journée. »
Eldrec Sephosi

«  Nous approchons les deux millions de guerriers à la frontière, et le Klan des Fils de Gork n’est pas encore arrivé. »
Entero, membre de l’Etat-major des Forces Impériales de l’Ouest

«  Alors c’est une Waaagh. »
Eldrec Sephosi, un grand sourire se dessinant sur les lèvres.
On sent le mec tel un dimanche aprem qui se fait chier chez lui. S'il a pas sa guerre, il va mal le vivre..


Citation :
«  Parle »
AlriT le "Sain", assis sur KELOK ORTE, dominant le paysage alentours.

«  Seigneur, les Meutes s’agitent, certains disent que vous allez appeler la Horde »
Jolet, Porteur du « Cor d’AlriT »

« Ce n’est pas moi qui appel, mais les Plaines face à nous, jeune Jolet. Les KELOKs le sentent et n’attendent qu’un ordre pour s’élancer dans une grande charge. Tu dois apprendre à écouter les KELOKs, ils savent ce qu’il faut faire, souvent bien mieux que nous. »
AlriT le "Sain"

Jolet plissa les yeux en regardant l’horizon
« La voix de l’Armée Jaune arrive, Seigneur »

AlriT le "Sain",  acquiesça
« Ils viennent chercher leur réponse. »

«  Que…que leur direz-vous ? »
Jolet

« Ce qu’ils savent déjà, que le souffle du vent sur notre visage est le seul maître de nos vie »
AlriT le "Sain"
Ca j'ai rien capté lol
On parle de qui? Au début je pensais Karzarsses, mais avec cette histoire d'armée jaune ça semble peu probable.



Citation :
« Les Goules sont en train d’échouer, faute de moyens ou d’autre chose, c’est à nous de faire cela. Occupez-vous de ce Prince et laissez vos autres sujets en suspens. »
Seigneur Mor

«  La tâche se complique, Seigneur. »
Loktet Mor

«  Je veux bien le croire, mais s’il n’est pas des nôtres, alors il ne doit pas être. »
Va y viens je t'attends. J'vous kike tous les Mors !!


Sinon pour les 2 gobs, c'est qu'il faudrait presque les prendre aux sérieux les gugus...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MJ
Général des armées
Général des armées
avatar

Nombre de messages : 2299
Localisation : lyon
Date d'inscription : 10/01/2006

MessageSujet: Re: Livre d'or Priana   Mer 29 Jan à 13:05

- Et....ouais.

- Étrangement, le "Gros Transporteur" reste au Hangar depuis pas mal de temps. Je soupçonne néanmoins le bougre d'envisager des tentatives de biffle lors de combat contre les Gobelins.

- Ah ba Eldrec Sephosi n'est pas connu pour aimer la luxure et autre, puis un mec comme ça, depuis tout petit, il espère à fond qu'il y aura des grandes guerres historiques de son vivant.

- Effectivement, la chose n'est pas clair mais c'est volontaire ( comme le Coran, histoire de...).
KELOK est le nom donné à cette race très particulière de Sangliers ( dont on soupçonne une création artificielle à partir de sanglier "normaux") utilisés par les Chevaucheurs. Le mot est très utilisé parmi ce peuple, que ce soit en nom commun ou nom propre, dans cet extrait, on est sur du nom propre.
Pour le nom du bonhomme, je vous laisse vous référer au classeur.


- Mais ils arrivent... rendeer 

_________________
MJ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mateusz
Capitaine
Capitaine
avatar

Nombre de messages : 734
Date d'inscription : 11/01/2006

MessageSujet: Re: Livre d'or Priana   Mer 29 Jan à 22:22

MJ a écrit:
« Que craigniez-vous réellement, Mère, lui ? »
« Non, ma belle, c’est ton comportement que nous craignons. »
Deux femmes quelque part à Priana.

Ta ta ta. Pas touche aux TTOB de Priana. Chasse gardé.



Citation :

« Pourkoi le lècé vivre ?! »
Ter, Orc sombres du Klan des Guerrié Noir

« J’ai décidé de croire en ses mots. »
Sror, Orc Noir du Klan des Guerrié Noir.

« Lèce moi l’ Défié, Gork dira si y men !»
Ter

« Trop tard, ma décision a été prononcée. Quant à toi, je te déconseille le défi, notre invité n’est pas un simple mystique.»
Sror

Facile.


Citation :

«  Pourquoi en pas emprunter nos Routes, tu as l’or pour cela ? »
Voyageur Nain.

« Car ce n’est pas ce qu’Elle a demandé. »
Nordique

«  Les chances de mourir sont très importantes, tout le monde, tout l’environnement… tentera de te tuer là où tu vas… ce n’est qu’une humaine, en vingt ans leur beauté s’efface, tu en trouveras d’autre. »
Voyageur Nain

«  Je ne meurs pas aisément, Nain, mais je ne pourrais désormais plus vivre sans accomplir ce voyage. »

Hum. C'est pour qui ça ?




Citation :

«  Haut Commandant, je viens de récupérer les derniers rapports nous avons des premiers chiffres. »
Entero, membre de l’Etat-major des Forces Impériales de l’Ouest

«  Allez-y, animez ma journée. »
Eldrec Sephosi

«  Nous approchons les deux millions de guerriers à la frontière, et le Klan des Fils de Gork n’est pas encore arrivé. »
Entero, membre de l’Etat-major des Forces Impériales de l’Ouest

«  Alors c’est une Waaagh. »
Eldrec Sephosi, un grand sourire se dessinant sur les lèvres.

Sympa. En plus je suis en plein coeur de la fête. On va s'éclater.



Citation :

« Ils ont quitté le temple, puis on rejoint la cité et sont entrés dedans, un seul en est ressorti. »
Un elfe, comme ça.

«  Le Dorros ? »
Un autre elfe, comme ça.

« Oui, le Dorros. »

« Alors nous avons un problème. »
 
Rah ces elfes. Ça sent l'enculade.
Par contre je serai curieux de savoir comment ils sont au courant de ça. La porte de la cité enfouie c'est pas non plus l'endroit le plus fréquenté de Priana quoi.


Citation :

« Les Goules sont en train d’échouer, faute de moyens ou d’autre chose, c’est à nous de faire cela. Occupez-vous de ce Prince et laissez vos autres sujets en suspens. »
Seigneur Mor

«  La tâche se complique, Seigneur. »
Loktet Mor

«  Je veux bien le croire, mais s’il n’est pas des nôtres, alors il ne doit pas être. »

Ça c'est le genre de truc qui me rend heureux de plus être dans la confrérie Smile

_________________
La classe... si, si......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MJ
Général des armées
Général des armées
avatar

Nombre de messages : 2299
Localisation : lyon
Date d'inscription : 10/01/2006

MessageSujet: Re: Livre d'or Priana   Jeu 30 Jan à 12:49

- C'est vrai que là on pourrait reprendre une compétition digne de ce nom ( et pas Prince vs légume). Sachant, que concrètement, l'un des meilleurs moyens de meettober et + si lubrifiant, c'est d'être vraiment bon dans un domaine ou un truc comme ça, si on est juste moyen, disons que la TTOB voit tellement de gratin qu'il est plus difficile d'attirer l'attention.

- Lol, dixit le mec qui s'est retrouvé à pique-niquer avec 4 Orcs Noirs dont 3 qui voulaient le déglinguer.

- c'est plutôt côté Singe je dirais.

- Et ouais, toujours au bon endroit au bon moment.

- Ba le truc c'est qu'ils ont toujours des sujets qu'ils suivent bien, de près comme de loin. Et là en l’occurrence c'est un sujet sensible. APrès en private's compréhension, ce qui les intéresse là, te concernant, c'est pas forcément la porte de la cité enfouie. afro 

- Sans déconner lol. Pour revenir dessus, c'est vraiment pas drole comme situation, parce que les Mors... ça reste les Mors. C'est pas les Goules quoi.

_________________
MJ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MJ
Général des armées
Général des armées
avatar

Nombre de messages : 2299
Localisation : lyon
Date d'inscription : 10/01/2006

MessageSujet: Re: Livre d'or Priana   Mer 18 Juin à 16:30

- Ils nous ont peut-être repérés.
- Probable, mais ils ne peuvent rien faire d’ici, de plus nous ne sommes plus dans le champ de vision de l’archer.
- Tu as raison…………. ça sent pas le rat mouillé là ?
Deux elfes sur un toit, dans Priana.


- Suiviez-moi tout ce groupe, s’ils préoccupent autant l’ordre des Paladins Sacrés, c’est qu’il y a une raison.
- Vous les pensez en danger, Gracié ?
- Oui, et je ne sais pas s’ils ont les moyens de se défendre, quoi qu’il ne soit, seul la tranquillité de Priana compte.
Dorlen, Graciéa, lisant le rapport sur les altercations à la Grande Bibliothèque de Priana avec un groupe hétéroclite.


- T’es pas chez toi, ici, l’Dégorgeur. Tu peux pas débarquer et demander c’genre de chose, c’est la ville du Conseil des Ducs, de l’Empereur et de Zarn.
- J’emmerde les trois. Soit tu me donnes mon info, soit je désosse ta famille.
Ek, dans les obscures travées du Quartier Pauvre de Priana.


- Puis, l’assassin elfe a pris une flèche dans la tête.
- Une flèche, d’où ça ?
- On ne sait pas, juste une flèche, Gracié Dorlen, mais pas d’archer repéré.
- Comment une flèche peut-elle traverser le marché ?
- Elle tournait pour éviter les étals.
- Hum……Bon, on se met là-dessus.


- La nouvelle du retour de la Confrérie est désormais répandue partout au-delà des Montagnes.
Séphosien 1, quelque part en Séphosi
- Il est même dit qu’ils pourraient mener des missions dans les Royaumes Sombres.
Séphosien 2, quelque part en Séphosi
- Je ne sais quel sinistre sort ils vont subir, déjà devront-ils résister aux « tentatives » de recrutement du Seigneur Mor Delh'och.
Séphosien 1, quelque part en Séphosi
- S’il ne les recrute pas, il les dirigera contre le Seigneur Ekhanedhon.
Séphosien 2, quelque part en Séphosi
- Le Seigneur Ekhanedhon les aura tous éliminer avant cela, non sans avoir détruit tout leur entourage.
Séphosien 1, quelque part en Séphosi
- On dit que le Roi-Goule les veut vivants, la lutte pour la destruction de la Confrérie risque d’être farouche.
Séphosien 2, quelque part en Séphosi
- Je veux bien l’imaginer… d’autant plus que je n’ose croire que le Baron des Srygjes ne s’y mêlera. C’est un choix courageux que de se joindre à cette Confrérie mais je n’aimerai vraiment pas être à leur place, car de tous ces ennemis, je ne sais pas si on peut en craindre un moins que l’autre.
Séphosien 1, quelque part en Séphosi
- Je suis bien d’accord. Et aucun d’entre eux ne laissera perdurer ce petit groupe qui peut s’avérer bien gênant.
Séphosien 2, quelque part en Séphosi
- Et savez-vous ce qu’a fait le Seigneur Mor Lorwn ?
Roi Ménélor
- Majesté ? Je….
Séphosien 1, quelque part en Séphosi
- Quand il a appris le retour de la Confrérie d’Eleanar, savez-vous ce que le Seigneur Lorwn a fait ? Vous affirmez que l’un les recrutera, de gré ou de force, l’autre détruira tout ce qu’ils sont, d’autres encore veulent les utiliser, ou les corrompre à tous les niveaux, et vous avez raison, mais le Seigneur Lorwn, savez-vous ce qu’il a fait lui ?
Roi Mélénor
- …non Majesté, nous l’ignorons.
Séphosien 2, quelque part en Séphosi
- Il a réunit son Conseil et leur a annoncer la nouvelle. Il leur a dit de les craindre comme lui-même les craignait, et de ne pas prêter oreilles à tous ceux qui se targuaient déjà de les détruire bientôt. Puis il a transmis à certains d’entre eux des parchemins où étaient retranscrit l’Histoire de la Confrérie, il leur a demandé de lire ces parchemins, de comprendre la Confrérie et, quand le respect sera venu à travers cette compréhension, de revenir pour discuter de comment lutter contre eux.
Roi Mélénor
- Pardonnez-moi, majesté, mais…. qui est le Seigneur Dorwn ? je n’ai jamais entendu parler de lui.
Séphosien 1, quelque part en Séphosi
- Voilà pourquoi lui, tu dois le craindre plus que les autres.
Roi Mélénor


- Priana les suit, majesté. Toutes les factions, mais personne n’ose agir avant d’en savoir plus.
Gracié Dorlen
- Bien...activez le Sceptre d’Emeraude, je veux savoir qui ils sont avant ce soir.
Wilfried Priana


- Pour résumer…
- Oui ?
- … car je pense qu’il est important de résumer.
- Nous sommes d’accord.
- Ils vous ont contrer quatre fois de suite, ils ont tués des espions elfes ainsi qu’un assassin elfe expérimenté.
- C’est cela.
- Puis, alors que vous faîtes fouillez la maison de Sigismund Priana par Quatre Paladins et une vingtaine de soldats, le tout accompagné par la Milice de Priana, votre équipe se fait détruire et tous les documents qui nous intéressent sont dérobés.
- A quelques détails près… c’est ça oui.
Discussion au QG de l’Ordre des Paladins Sacrés à Priana


- Un mot de vous, madame, et j’abandonne tout pour vous protéger.
- Vous n’aurez pas ce mot, Oslen. Je ne survivrai pas à cela, oubliez-moi et reprenez votre vie. Dîtes-leur, s’ils vous parlent de moi, que je les aimes et leur pardonne tout.
Milda Priana, au Chevaucheur de Griffon Oslen


- Capitaine Pok , pourquoi qu’on les a pas tué ?
- Car je savais qu’il ne fallait pas le faire.
- Oui mais vous vous savez des choses, moi si j’étais tombé dessus sans vous, je les aurais tué.
- Et tu serais mort.
- Alors comment faire pour savoir ?
- Tu le sais pourtant déjà, Soldat-Porteur Guilérand, si tu te rappel le Manuel de Survie du Gobelin, rédigé par mon confrère Slobodan le Gardien. Au chapitre IV, « Survivre aux rencontres », dans la section 2) « Bien juger un groupe d’aventurier, 90% du travail de survie », l’un des principes de Slobodan traite du rapport entre la puissance d’un groupe et la mixité de ses membres. Souvient toi la phrase apprise au Cour des Fraises : « Plus un groupe est mixte, plus son potentiel dangereux et les moyens à sa disposition sont importants et moins il est aisé de pouvoir le gérer ». Si en plus, tu tiens compte, dans la section 3) du même chapitre, « Apprécier le lieu et savoir l’utiliser », du rapport suivant : « Plus le lieu est difficile d’accès et plus le potentiel dangereux du ou des individus rencontrés est important, car soit le ou les individus ont eu les capacités de braver la difficulté d’accessibilité, soit le ou les individus sont gardiens du lieux et leur dangerosité est donc potentiellement à la hauteur de la difficulté d’accessibilité du lieu. », alors tu aurais compris pourquoi nous n’avons pas tenté de les tuer. En affinant, tu aurais pu également te rappeler du rapport qui veut que « plus l’exoticité des membres constituant le groupe, l’exoticité pouvant être établit par la rareté de la race des membres ou la distance qui les sépare de leurs terres d’origine, est forte et plus le potentiel de dangerosité est important. » Il y avait deux Dorros, un Paolien, une Jeldienne, probablement de haute lignée et une elfe, dans un tel contexte, au cœur de Priana, il est évident que ce groupe était dangereux.
- …. Oui mais bon, c’est trop compliqué les rapports, je les apprend pas tous.
- Et pourtant tu devrais, car si tu les appliquais tous, en plus de survivre, tu n’aurais pas à réfléchir à ces choses-là et pourraient te concentrer sur les choses importantes.
- D’accord…
- Et moi, Capitaine Pok, j’ai une question !
- Dis-moi, Soldat-Porteur Luf.
- Pourquoi le premier dos rond…
- Dorros.
- …Dorros, portait le deuxième Dorros.
- C’est une bonne chose que de se poser cette question, Soldat-Porteur Luf . Je te rajoute 8 Points-Pommes, encore 15 et tu deviendras Sergent-Porteur. Je t’en donne d’ailleurs 10 de plus si tu t’approches de la réponse.
- …
- Poses-toi les bonnes questions, en commençant par les plus simples.
- Pourquoi on porte quelqu’un ?
- Oui.
- Parce qu’il est blessé, fatigué ou endormi !
- Le Dorros semblait l’une de ces choses ?
- Non…. Alors il y a un autre raison.
- Oui, qu’est ce qui le distinguait, ainsi porté, des autres membres du groupe ?
- … Il ne touchait pas le sol ! Et…. Et…. Et….
- Calme-toi.
- … et ça veut dire qu’il y a un truc au sol, c’est pour ça que le Shaman Zigou a enchanté nos pieds !
- Tu as compris, 10 Points-Pommes en plus pour toi. Cela développerai bien d’autres questions comme « Pourquoi lui ne pourrait pas toucher le sol et les autres, oui ? Cela signifierai que les autres ont un pouvoir que lui ne partage pas. Mais quel est donc ce pouvoir qui leur permettrai de passer outre le pouvoir des disciples de Zarn etc…. Mais cessons la discussion, nous avons une longue nuit de travail devant nous.
Pok, le gobelin, accompagné de deux autres, dans l’Île du Souvenir de Priana.


- Et donc, là.
- Oui.
- Vous me dîtes que Sousterre, notre commando ne donne plus de nouvelles.
- Jusqu’à maintenant…
- Jusqu’à maintenant, oui, néanmoins vous m’avez parlé d’un Ogre et du feu mauve.
- Oui, c’est ce que j’ai eu aux dernières nouvelles.
- Du coup je me demandais….
- Oui ?
- …Est-ce que, d’un point de vue purement technique, j’entends….
- Tout à fait.
- …Est-ce qu’on serait pas en train de foirer totalement ce dossier ?
Discussion au QG de l’Ordre des Paladins Sacrés à Priana


- La sœur de Sigismund a disparu, la dernière fois qu’elle a été aperçu, elle faisait diversion pour attirer la Milice de Priana.
- Est-elle avec eux ?
- Oui, je le pense.
- Dans ce cas, considérons la morte. Abandonnez vos autres missions, retrouvez-les moi, quand ce sera fait, nous interviendrons.
Wilfried Priana , au Gracié Dorlen.


- Madame, l’île a été visitée cette nuit.
- Toujours les Gobelins ?
- Non, un autre groupe, ils ont été dans la salle avec le pilier et ont récupérer quelques objets.
- Et ils n’ont pas été repérés…, je vais faire demander à Kasanir un visuel de ce groupe, informer le Sceptre d’Emeraude, au cas où.
Mélène Priana, à l’une de ses Gardiennes.


- Un Dralhan du Seigneur Mor Elh Erah va les attaquer, Elfe, s’il meurt, vous échouerez. Je pensais que vous sauriez éviter ce genre de désagrément.
- Cela pouvait arriver, et ils ne mourront pas, croyez-moi, il y a peu de chose qui peuvent les vaincre.
- Permettez-moi d’en doutez.
- Non je ne vous permets pas, je vous suis supérieur dans tous les domaines, la seule raison pour laquelle je daigne vous adressez la parole est que vous faite le rôle de messager avec votre Seigneur. Contentez-vous de transmettre les messages, je m’occupe des choses complexes.
Enheler, discutant avec le Tolroh Seden, du Seigneur Mor Ekhanedhon


- L’attaque a eu lieu, dans les souterrains Nains.
- Nous avons des pertes ?
- Oui, Tolroh Destranh.
- Qui ?
- D’après nos dernières estimations, nous pensons que l’intégralité du Dralhan a été détruit.
- Ah…. Et le Sharok ?
- Ils ont détruit ses trois cristaux via ses liens mentaux, puis l’ont empaler sur une stalagmite.
- Bien…. Bien bien bien. Détruisez-moi ce rapport et oublions cette histoire.
Tolroh Destranh, du Seigneur Mor Elh Erah, à l’un de ses sbires.


- Qui était-ce vraiment pour vous, Arhélone Teha ?
- Sohol était l’un des derniers représentants de ce que nous étions, un peuple noble et fier.
- Ces deux qualités peuvent se regagner…
- J’apprécie vos mots, Tori, mais mon peuple ne redeviendra plus le même. Je ne peux désormais qu’implorer les votre de se méfier de nous, car nous allons nous fixer aucune limite.



- Ces tatouages accentuent la beauté de ton corps.
- Cela m’a déjà été dit.
- Mais pas par une personne experte en beauté de tout type. Tu es belle, en d’autres circonstances, j’aurai -souhaité apprécié ces tatouages en mouvement.
- Les circonstances sont rarement celles que l’on veut.
Atsilun et Teha, discutant dans les Bains.


- Tu le connais ? Tu penses qu’on peut exploiter sa présence, son groupe ne semble pas jouasse. Moi je me le prend.
Hectyl, Dragorien
- Cela ne m’étonne guère, il n’est pas du genre à côtoyez les pécores. De toute façon, je te déconseil le corps à corps avec lui, il est meilleur que toi.
Mraluk.


- Qui est-ce ?
- Il fait partie d’un des groupe de troubadours de cette soirée.
- Bien, faite le nécessaire.
- Oui, Madame.
Edwina Delassan, avec l’une de ses « Lokte ».


- Toi ma petite, tu sais pas sur qui t’es tombé. Je vais te faire des choses dont on ne soupçonne même pas l’existence en Jeldi.
Noble Prianien, tenant Atsilun à son bras lors d’une soirée dans la Villa Delassan.


- Il a frappée Mia, a assommé un de nos Gardes et a sauté du balcon en plongeant ! Il faut le rattraper, et le torturer !
- Pourquoi ?
- Mais….
- Il est menacé de mort et se défend, avec brio semblerait-il. Il faut le respecter, pas le haïr. C’était à toi de maîtriser cela, Olmivia, lui n’a fait que réagir. Tu es une Delassan, l’élite de l’Humanité, fait honneur à ton nom.
Edwina Delassa, à sa sœur Olmivia, lors d’une cérémonie dans leur Villa proche de Khellis


- Il est bien ton groupe à toi ?
- Oui, j’apprends beaucoup à leur contact, je pense avoir bien progresser à la fin de notre quête.
- Ouais, c’est assez typique de ce genre de groupe. Moi aussi j’avance bien mai je pense qu’il va falloir que j’évolue aussi par moi-même. J’aimerai pas être tuer par n’importe qui ou par des gens qui font n’importe quoi.
- N’importe quoi ?
- Ouais, des trucs compliqués, des discussions et tout. T’as ça dans ton groupe aussi ?
- Oui, je ne comprends pas tout mais je sais que c’est important, et je respecte chacun des membres. Je me concentre sur mes tâches et je laisse aux autres ce que je ne sais pas faire, ça fonctionne bien pour l’instant.
- Mouais, moi le truc, c’est que les trucs que je sais pas faire, eux ils font n’importe quoi… bref, ravi de t’avoir rencontré Tenss le Skaven, à une prochaine peut-être.
- Ravi également, Oltrikar, le Dresseur de Rêve Gobelin.
Tenss, discutant avec un gobelin dans les égouts de Khellis.


- Tu es mal tombée toi.
Garde Delassan, accueillant une elfe musicienne dans son filet, et refermant celui-ci sur sa proie à l’aide de ses 3 comparses.


- Ils étaient ensembles. Le Sudarien a fait ce que vous savez. L’elfe s’est échappé sans blessure, le Paolien est sortie sans encombre et la Jeldienne a également sut s’éclipser discrètement après avoir récupérer un nombre important de document dans votre bureau, Madame.
Capitaine des Fantassin Delassan
Edwina Delassan souriant froidement au Capitaine:
- Personne ne s’attaque aux Delassan, pas même les Priana. Activez le réseau et soyez prudent, une telle audace couvre soit de la folie, soit de la puissance, dans les deux cas, ils sont à considérer avec précaution.


- Une troupe de troubadours dîtes-vous ?
- Oui, Gracié. En quoi cela est-il important ?
- Rien d’important vous concernant, Garde Delassan, mais l’Empereur s’intéresse parfois à quelques troupes de troubadours itinérantes.

- Hein ?
Sonli Delassan, voyant l’Ange invoqué fuir, gravement blessé, vers son domaine, alors que son propre feu est contrôlé et que la Toile ne lui répond plus.


- Sonli Delassan est intervenu, avec ses templiers. Elle a même invoqué l’Ange Atanahiul.
- Bien, où sont les corps des pilleurs ?
- Nous n’en avons qu’un, un guerrier Sudarien méconnaissable.
- Un seul mort ?
- Oui, par contre, de notre côté…


- Toutes ces forces déployées pour au final n’arraché qu’un membre à votre groupe, je dois reconnaître que j’avais peut-être sous-estimer la puissance de cette Confrérie, Enheler.
- Il y a plein de choses que vous sous-estimez, Tolroh Seden, à part vos propres capacités. Soyez-prêt le moment venu, vous n’avez pas le droit à l’erreur.


- Ils ont ensuite rejoint la Gaeli.
- Et ?
- Contexte habituel, tous les Gaeliens m’affirment avec certitude qu’ils n’ont jamais croisé un tel groupe et que si l’Empereur a d’autres questions, il peut venir les poser lui-même.
- Ils sont donc passer par là ?
- Oui, et je les soupçonne de rejoindre le Royaume de Varlène.
- Cela peut être dangereux.
- Croyez-moi, Chevaucheurs, je commence à les connaitre, s’il y a danger, je crains que ce ne soit pas pour eux.
- Soit, Gracié Dorlen, où dois-je donc vous déposer ?
- En forêt, je rejoindrai Varlène à pied. Je pense que je les retrouverai là-bas.


- Bon, vous quatre, vous les prenez de flancs à la pomme, les autres, je veux une formation du bigorneau parfaitement exécutée, avec pirouette latérale d’entrée. Je m’occupe personnellement du Nain qui brille. J’ai une technique à base de fougère qui va réduire à néant ses chances de lutter.
- Capitaine Marled Prianoua ?
- Oui ?
- Les sept éclaireurs ont été tués.
- Les sept, tout leur groupe a mené une attaque en murale, contre nos éclaireurs ?
- Non, c’est juste leur skaven qui les a tué en inspectant les alentours.
- Il a ensuite alerté le groupe ?
- Non non, il a continué à inspecter.
- Diantre ! Ils usent de psychologie…. un combat qu’ils ne pourront gagner. Nous allons utiliser la technique de la variation de température, allez chercher vos radis !
Un groupe de Gobelin dans la Forêt Varlène


- Je sais que tu vas les rejoindre et probablement mourir, Brunhild.
- Pourquoi dîtes-vous cela, KerLère ?
- Les Dieux t’on bénis et maudis en même temps. Tu es la plus belle des femmes, mais aussi l’une des plus fortes. A ton jeune âge, tu as déjà trop accompli. Tu ne peux te contenter de cette vie-là. Tu vas partir avec ces étrangers et ne jamais revenir. Le peuple de la Mer se souviendra de toi, de cette femme exceptionnelle condamner à une courte mais glorieuse vie. Tu es de ceux pour qui les limites ne signifient rien.
- …. Kerlère…. Je ne saurai partir sans votre bénédiction.
- Tu as ma bénédiction, jeune fille. Puisses-tu faire connaître le nom des Varlènes là où tu iras.
- … Je ferais de mon mieux…
- Il ne pourrait en être autrement.


- Nous fuyons et trahissons dès les premiers moments de notre vie, je ne connais aucun Skavens avec ce que vous appelez l’osseur…
Tenss
- L’Honneur.
Tori le Massacreur
- … l’honneur, oui. Pourtant, je trouve ça très beau.
Tenss
- Je sais peu de chose de toi et des tiens, Tenss, mais je vois les actes, et dans les actes, tu es un compagnon honorable, que je respecte et aux côté duquel je suis fier de me battre.
Tori le Massacreur
- Moi au début je voulais te bouffer, mais je rejoins Tori sur son jugement. Il peut y avoir de la grandeur en chaque être, Tenss, et chaque être peut l’atteindre. Toi tu es sur la bonne voie.
Ehri
- Il y en a aussi chez les efes ?
Tenss
- Elfes.
Ehri
- Chez les elfes, chez Enheler ?
Tenss
- Chez les elfes peut-être…
Ehri


- Ils seront prisonniers, leurs pouvoirs contrôlés et leurs énergies, de toute sorte, aspirées par cet artefact. La plupart mourront en quelques secondes, sans pouvoir réagir. Vous n’aurez qu’à occire les autres, ou laisser l’artefact agir. Ils n’ont aucune chances.
Enheler
- Bien, débarrassons-nous de cette Confrérie.
Seigneur Mor Ekhanedhon

_________________
MJ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MJ
Général des armées
Général des armées
avatar

Nombre de messages : 2299
Localisation : lyon
Date d'inscription : 10/01/2006

MessageSujet: Re: Livre d'or Priana   Mer 18 Juin à 16:34

- Je vois que tu viens de comprendre, mortel. C’est terminé pour vous, tes amis suivent bientôt.
Draggher Mor, de la troupe de Karn l’Invincible.
- Je meurs libre, comme mes amis le feront.
Shenfir
- Ah les humains, toujours à chercher de l’honneur ou un je-ne-sais-quoi dans la mort. Cette mort te semble-t-elle digne des légendes, mortel !?
Dragher Mor, de la troupe de Karn l’Invincible, invoquant les Sarisseh face à son prisonnier immobilisé.


- Les Nains…
Karn l’Invicible, voyant Tori le Massacreur repousser l’attaque de l’artefact, défoncer le crâne d’un guerrier Mor et s’avancer vers eux.


- Ne bougez plus, restez docile où vous subirez notre colère.
Sergent de la Milice Merdote, accompagné d’une vingtaine de miliciens.
- Que vos âmes trouvent leur chemins…
Murmures de Kyva en réponse.


- Je n’aurais de cesse de vivre que pour te venger, Tori le Massacreur, et occire ce guerrier que l’on nomme l’Invincible.
Altai


- Ils ne le savent pas encore, mais le monde vient de basculer.
Teha


- Ils ont l’air puissant… trop, je dirais.
Disciple du Culte du Serpent.
- Je sais, mais nos Lois dépassent ce genre de considération. Adieu.
Otsenidine du Culte du Serpent.


- La seule raison qui te maintiennes encore en vie est que tu ais été reconnue, mais si les prochains mots qui sortent de ta bouche ne sont pas justes, tu meurs en l’instant.
Capitaine de Karak Fenrir.
- Au nom du statut d’Honorable qui m’a été conféré par l’ensemble des Montagnes, je demande un entretien avec le Roi Belegar.
Kyva


- Il y a eu une attaque, à la ville Tauran de Stern.
Goleslik Mor 1
- Qui l’a revendiquée ?
Tolroh Seden
- Personne, il s’agissait uniquement d’un petit groupe, il n’y a pas de dégâts matériel, quelques pertes Taurians.
Goleslin Mor 1
- Alors pourquoi m’en parler ?
Tolroh Seden
- Les membres du groupe ont résister aux attaques mentales, certains on tués des Harpies avec leurs mains, d’autres ont tué les Harpies en passant par leur dimensions et l’un des membres a tué un chef Tauran en duel au corps à corps.
Goleslin Mor 1
- Ah…
Tolroh Seden
- Par ailleurs, le signe des Acres ayant été activé, Karn l’Invincible et ses Eltors-Senh sont arrivés sur place.
Goleslin Mor 2
- Oui ?
Tolroh Seden
- Une Jeldienne a aspiré l’énergie démonique du démon majeure Golh dans le sanctuaire Tauran, puis le groupe a disparu en une seconde alors qu’ils arrivaient.
Goleslin Mor 2
- …..d’accord…………………………………………………………………………………………………..trouvez-moi Enheler.
Tolroh Seden


- Tu seras torturés jusqu’à la mort bien entendu, mais toi, Arhélone, je vais te violer avant.
Letoc, Sornhehwel
- Je comprends cela et j’accepte ton viol.
Teha


- On retrouve leur trace dans une cité Sornhehwel. Ils ont tué quelques personnes puis ont disparus également.
Goleslin Mor 1
- Et toujours aucune trace d’Enheler ?
Tolroh Seden
- Toujours aucune.
Goleslin Mor 1


- Le Brise-fer, c’est Altai Sans-Recul. C’est un grand guerrier, Karn.
Occtrehus, Eltors-senh de Karn l’Invincible
- Je connais sa réputation, laissez-le moi, ce sera un honneur de le détruire.
Karn l’Invicible


« Ah oui, quand même. »
Brunhil, voyant Zahan rentrer dans le Bain.


- Un nouvel endroit vient d’apparaître sur la Toile.
Goleslin Mor 1
- Pardon ?
Tolroh Seden
- Je disais, un nouvel endroit vient d’apparaître sur la Toile. Karn et ses Eltors-Senh y vont directement, On dirait que c’est le groupe que l’on cherche !
Goleslin Mor 1
- Et ça vous rend enthousiaste, vous ?
Tolroh Seden


- Dans les Ecrits dont je témoignerais, il ne sera pas dit que vous manquiez de courage.
Karn l’Invincible, retirant sa lame du guerrier Dorros Gezy qui venait de se sacrifier pour faire gagner quelques secondes à son groupe sur les marche de l’Antre des Arcanes.


« C’est pas l’éclaireur, lui ? »
Dragher Mor, de la troupe de Karn l’Invincible, voyant Tenss le charger dans l’Antre des Arcanes en disparaissant toutes les deux secondes pour réapparaître à un autre endroit.


- Tu…. tu n’a pas reculé …. Altai Sans-Recul.
Karn l’Invincible, relevant difficilement la tête vers Altai, à genoux, séparé de son bouclier.
- Et toi…….. tu n’es plus… invincible.
Altai, jetant un bref regard à la plaie mortelle dans le torse de Karn l’Invicible. Ce dernier, poussant ses derniers douloureux soupirs :
- Puissiez-vous périr… en Héros que vous êtes….pauvres fous…..
Karn l’Invincible


- Karn et ses Eltors-Senh les ont enfin … retrouvés, à l’Antre des Arcanes.
Tolroh Seden
- Que…. Que faisientt-ils là-bas ?
Seigneur Mor Ekhanedhon
- Nous ne le savons pas, Seigneur.
Tolroh Seden
- Que Karn confie leur dépouille aux Lyches, Elles les feront parler.
Seigneur Mor Ekhanedhon
- Le fait est, Seigneur, que….
Tolroh Seden
- Quoi ?
Seigneur Mor Ekhanedhon
- Les Lyches viennent de m’apprendre que le groupe a vaincu Karn et ses Eltors-Senh, puis ils sont disparus ….


- Mes Frères, nous allons là où nul ne souhaite aller, et nous allons tous y mourir, dans l’oubli et l’ignorance…. Mais ce Seigneur Mor, lui, qu’il n’oublie jamais le nom de Karak Fenrir.
Kellir, Capitaine de Karak Fenrir, avant d’entamer de sa voix profonde les premières notes du Chant des Honneurs de Karak Fenrir


- WTF ?!
Seigneur Mor Ekhanedhon, en entendant des détonations de canon runique, en haut de sa tour qui se met à vaciller.


/\ Teha ! /\
Communication mentale de Kyva à Teha (Communication réalisable uniquement via le lien extraordinaire établit entre les deux à cet instant)
/\ Non ! Je ne peux pas ! /\
Teha
/\ Aux noms des Eldars, prend ma vie ! /\
Kyva
/\ AAAAAHHHHHHHHHHH !!! /\
Teha


/\ Que…. /\
Seigneur Mor Ekhanedhon, pensée de surprise captée par Teha à travers le lien unique construit par le combat qu’elle mène avec lui
/\ Que croyais-tu…. Mor….ton….jeune pouvoir…… n’est….. rien…… /\
Teha
/\ Non…. Non….. NNNOONNNNNN…./\
Seigneur Mor Ekhanedhon

_________________
MJ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MJ
Général des armées
Général des armées
avatar

Nombre de messages : 2299
Localisation : lyon
Date d'inscription : 10/01/2006

MessageSujet: Re: Livre d'or Priana   Mer 18 Juin à 16:36

- Qu’est-ce ?
Ihulsl, Seigneur Tisseur Elfe de Priana
- Le tombeau d’Eleanar Priana.
Manfred, Empereur.
- Pourquoi me faire venir ici ?
Ihulsl, Seigneur Tisseur Elfe de Priana
- J’ai appris la décision de la Siuh, nous serons bientôt ennemi, Ihulsl.
Manfred, Empereur.
- Etre l’ennemi de Manfred Priana est une chose qui inquiète, chez les miens…. comme chez beaucoup d’autres je pense, mais les choses sont ainsi. C’est vraiment Elle qui a fondé la Confrérie ?
Ihulsl, Seigneur Tisseur Elfe de Priana, désignant le tombeau face à eux, sans vraiment poser la question.
- Oui, une jeune fille de 17 ans, avec des rêves plus Grands que les rêves des autres.
Manfred, Empereur.
- …. La Guerre arrive, Empereur. Je respecte, comme vous, ce qu’ils ont fait, mais ils n’ont obtenus qu’un délai. Un pouvoir, aussi singulier soit-il, ne vous sauvera pas de cette Guerre.
Ihulsl, Seigneur Tisseur Elfe de Priana
- Un pouvoir…..
Manfred, Empereur



- La Forêt te reverra-t-elle, Gardien des Lanes ?
Lisha
- Non.
Shenfir
- Ce voyage que tu vas faire, avec ces étrangers pour une cause… étrangère, si tu y renonces, je serais tienne.
Lisha
- Ton sourire est et a été, toute ma vie, ma seule source de bonheur, Lisha. Je t’ai toujours pensé inaccessible, comme un soleil, trop haut dans le ciel pour être atteint, mais dont la présence est indispensable à la vie.
Shenfir
- Alors maintenant que tu sais, restes…… Shenfir…. Restes, je te le demande, à genoux s'il le faut.
Lisha
- Non, car ce combat, qui nous dépassent tous, je le mène pour que d’autres sourires comme le tiens illumine la vie des gens.


- La Seigneurie est à ta portée, Altai. Le Haut-Roi pourrait te l’accorder sous peu.
Hatril, Intendant des Guerriers de Grungni
- Cela m’a été dit, oui.
Altai
- L’on dit pourtant, que tu préfères aller combattre auprès …. auprès d’humains, d’elfes, d’orcs ou de skaven.
Hatril, Intendant des Guerriers de Grungni
- Ce sera probablement le cas oui.
Altai
- Mourir à leurs côtés et renoncer à ce que tu mérites, à l’Honneur à travers toutes les Montagnes, c’est cela ton choix. Pourquoi ?
Hatril, Intendant des Guerriers de Grungni
Long silence

- Nous avons récupéré, il y a 124 ans et 5 mois de cela, les rescapés d’une caravanne Keldurienne dans le col de Sauntur.
Altai
- Je me rappel de cela.
Hatril, Intendant des Guerriers de Grungni
- Il y avait cette petite humaine, pas plus lourde qu’une hachette. Elle parlait sans s’arrêter, au point que nous pensions qu’elle était prise d’une quelconque maladie humaine. Elle n’obtenait aucune réponse de notre part, mais elle continuait de parler. Lors de mon tour de garde, elle est venue s’asseoir en face de moi et à arrêter de parler, soudainement. Je connais peu les humains et ne savaient pas ce qu’il lui arrivait, alors que j’allais alerter mon Capitaine, elle m’a dit : « C’est toi qui a tué tous les guerriers, pourquoi ?». Je lui ai répondu que c’était mon rôle de garder les Montagnes. Alors elle m’a demandée : « Pourquoi vous gardez les Montagnes ? ». La petite fille est morte d’une maladie deux jours après. Mais la question est restée dans mon Esprit, pourquoi gardons-nous les Montagnes ? Je n’ai pas cette réponse, j’ai eu l’honorable occasion de demander au Maître Erudit Thornesson. Les réponses qu’il me donna étaient toutes justes et précises…mais la voix de la petite fille résonnait encore dans ma tête. Quand Tori le Massacreur est venu me voir, j’ai trouvé ma réponse. Pas la bonne réponse, si tant soit peu qu’il y en ai une, mais ma réponse.
Altai
- Soit. Si tu pars avec ces non-Nains, tu ne connaitras pas la gloire qui t’es due, ni l’honneur de celui que tu pourrais devenir. Tu tomberas dans l’oubli Altai Sans-Recul. Nous, tes frères et ta famille, ne sauront rien de la fin de ta vie, de comment tu es mort. Tu dois avoir conscience de tout cela.
Hatril, Intendant des Guerriers de Grungni


- Si telle est réellement ta décision, tu vas mourir. Ton sang ne pouvant être versé en ces lieux, tu seras conduite en dehors des Cercles et exécutée. Ton nom sera effacé de l’Histoire, ainsi que toute trace de ta présence en notre Royaume. Ton cadavre sera donné à manger aux Liurs et finira sous la forme que tu imagines. Mais cela tu le sais déjà… Je te connais depuis que tu as lié ton Esprit, tu as tant accomplie pour arriver jusque-là, tu as tout désormais… et tu veux mourir … pour des idées, comme un vulgaire humain ?
Une elfe plus toute jeune, quelque part.
- Oui.
Teha
- Ta mort n’aura aucune influence sur quoi que ce soit. C’est le plus grand gâchis qu’il m’ait été donné de voir.
Une elfe plus toute jeune, quelque part.
- Je sais et je suis navrée de la peine que cela te procure.
Teha
- Soit…. Sohol te fera disparaître, afin que ton existence se finisse un tant soit peu dans l’honneur.
Une elfe plus toute jeune, quelque part.


- Tu n’es pas un guerrier, tu n’as quasiment aucune protection et ne peux pas en voir sans éveiller de soupçon. Tu vas mourir, ce monde n’est pas le tiens et ces gens ne sont pas comme toi.
Quelqu’un, à Priana.
- Oui je vais mourir, je ne survivrai pas plus d’une année ou deux peut-être, et je laisserai derrière moi beaucoup de sujets non traités, de choses non accomplies. Mais cette mort je l’accepte.
Sigismund Priana


- Et pourtant tu sembles avoir peur, Jeldienne.
Ek
- Oui j’ai peur, pas de mourir ou d’être prise par les Mors. J’ai peur que l’on ne réussisse pas, que l’on ne réalise de concret, cela est ma seule peur. Cela ne te préoccupe pas ?
Atsilun
- Si, mais moi, je suis persuadé qu’on va défoncer du Mor et pas qu’un peu…alors j’ai hate.
Ek


- Tu n’es rien et n’a jamais été quelque chose. On ne t’a jamais accepter car nous n’avons aucun respect pour toi. Personne ne parle de toi et personne ne parlera de toi quand tu seras mort dans l’oubli. Tu as été un mauvais élève, Margrel, va, je n’ai aucun regret à te voir partir pour la fin de ta misérable vie.
Un Orc, dans la Forêt


- L’espoir, c’est ta plus grande faiblesse, Kyva. Les autres races ne méritent pas les pensées que tu as envers Elles.
Un Ogre, quelque part.
- Celui qui s’en estime légitime les mérite-t-il plus ?
Kyva
- Non mais moi je suis un monstre, c’est différent. (Sourire Ogre). Je connais toutes tes déceptions de ces dernières années, ce ne sera pas différent cette fois-ci. Rien que la présence d’Enheler suffit à me le faire penser. Cela se terminera très rapidement et probablement très mal. Je n’ai pas envie d’apprendre que tu es morte au fin fond des égouts, trahis ou occises pas des ennemis peu dignes. Plus que moi, c’est le monde, celui qui te connaît, qui souffrirait d’une telle nouvelle. Ce n’est pas l’idée que les gens se font de toi, ce n’est pas cette fin qu’ils veulent. En agissant ainsi, ce sont leurs espoirs à eux que tu vas détruire.
Un Ogre, quelque part.
- L’espoir n’est rien, s’il ne reste qu’une idée, si personne on ne fait qu’en parler. Eleanar aurait pu défendre ses propos dans tous les salons de Priana et vivre une vie superbe, Elle, si jeune et ayant si peu connu de la vie… alors qui suis-je, moi qui ai tant vu, pour refuser cette opportunité de mettre des actes sur mes mots.
Kyva
- C’est parce qu’elle était ainsi, quelle a eu cette folie. Toi tu sais ce que tu vas affronter, les Mors vont te détruire.
Un Ogre, quelque part.
- Oui… mais je ne suis pas sûr que la chose leur sera aisée.


- Parmi eux, certains sont jeunes et pleins d’espoirs, d’autres sont déjà plus conscient de ce qu’il en est, mais à tous, on ne peut enlever le courage.
Ehri
- Et toi, est-ce le courage qui te mène vers eux ou cette volonté que tu as de mourir en Héro, hum ?
Un Ogre, quelque part.
- Nous allons tous mourir en Héro, mon ami, c’est ainsi, depuis que nous avons intégré cette Confrérie.
Ehri
- Et je vous le souhaite à tous.
Un Ogre, quelque part.


- Un pouvoir….. la Confrérie n’est pas un pouvoir, Ihulsl.
Manfred, Empereur



- Le Seigneur Mor Ekhanedhon est mort, Seigneur. Son palais est détruit, son royaume pris dans les tempêtes temporelles, des tempêtes qui affectent déjà les territoires alentours. Il commence à se dire que la Confrérie d’Eleanar est à l’origine de cela, ils se seraient sacrifiés pour cela.
Capitaine Elthor Mahal dJIs
- Je veux bien le croire…. Ce soir nous boirons en leur honneur, pas pour ce qu’ils ont fait, mais pour avoir essayé de le faire. Et demain…
Seigneur Lorwn
- Demain ?
Capitaine Elthor Mahal dJIs
- Demain nous conquerrons le monde.
Seigneur Lorwn

_________________
MJ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elhilarasan
Général des armées
Général des armées
avatar

Nombre de messages : 1739
Localisation : Nice
Date d'inscription : 11/01/2006

MessageSujet: Re: Livre d'or Priana   Mer 18 Juin à 23:30

Bon je le redis, mais le livre d'or c'est génial. Alors merci pour l'effort. Ca permet vraiment de marquer et de saisir une quete qu'on fait. Il y a pleins de choses qu'on oublierait sans ça.
Et après c'est sans doute perso, mais je kiffe (oui j'utilise ce terme) à mort de lire un livre d'or (même s'il fait pas 8 pages)

Citation :

- Suiviez-moi tout ce groupe, s’ils préoccupent autant l’ordre des Paladins Sacrés, c’est qu’il y a une raison.
- Vous les pensez en danger, Gracié ?
- Oui, et je ne sais pas s’ils ont les moyens de se défendre, quoi qu’il ne soit, seul la tranquillité de Priana compte.
Dorlen, Graciéa, lisant le rapport sur les altercations à la Grande Bibliothèque de Priana avec un groupe hétéroclite.
Pas les moyens de se défendre lol. C'est exactement ça


Citation :

- Puis, l’assassin elfe a pris une flèche dans la tête.
- Une flèche, d’où ça ?
- On ne sait pas, juste une flèche, Gracié Dorlen, mais pas d’archer repéré.
- Comment une flèche peut-elle traverser le marché ?
- Elle tournait pour éviter les étals.
- Hum……Bon, on se met là-dessus.
Voilà, on passe au niveau supérieur en terme de prise en charge. Me souvient également d'un petit 05 pour le headshot dans le marché

Citation :

- Il a réunit son Conseil et leur a annoncer la nouvelle. Il leur a dit de les craindre comme lui-même les craignait, et de ne pas prêter oreilles à tous ceux qui se targuaient déjà de les détruire bientôt. Puis il a transmis à certains d’entre eux des parchemins où étaient retranscrit l’Histoire de la Confrérie, il leur a demandé de lire ces parchemins, de comprendre la Confrérie et, quand le respect sera venu à travers cette compréhension, de revenir pour discuter de comment lutter contre eux.
Roi Mélénor
Il est quand même vachement bien renseigné le Roi. J'imagine que l'Empereur c'est le niveau au dessus.
Ce qui m'inquiète, c'est qu'au conseil en Paoli lorsqu'on discuté, j'ai pas l'impression que le niveau de connaissance sur le sujet était aussi élevé. Ou alors c'est une fausse impression.


Citation :

- Priana les suit, majesté. Toutes les factions, mais personne n’ose agir avant d’en savoir plus.
Gracié Dorlen
- Bien...activez le Sceptre d’Emeraude, je veux savoir qui ils sont avant ce soir.
Wilfried Priana
Le Sceptre d'Emeraude...sérieux c'est quoi?



Citation :

- Et donc, là.
- Oui.
- Vous me dîtes que Sousterre, notre commando ne donne plus de nouvelles.
- Jusqu’à maintenant…
- Jusqu’à maintenant, oui, néanmoins vous m’avez parlé d’un Ogre et du feu mauve.
- Oui, c’est ce que j’ai eu aux dernières nouvelles.
- Du coup je me demandais….
- Oui ?
- …Est-ce que, d’un point de vue purement technique, j’entends….
- Tout à fait.
- …Est-ce qu’on serait pas en train de foirer totalement ce dossier ?
Discussion au QG de l’Ordre des Paladins Sacrés à Priana
Lol. j'imagine la conversation où l'autre répond rapidement, du tac au tac "Oui - Tout à fait - oui" , dans un espèce de mode blazé


Citation :

- Madame, l’île a été visitée cette nuit.
- Toujours les Gobelins ?
- Non, un autre groupe, ils ont été dans la salle avec le pilier et ont récupérer quelques objets.
- Et ils n’ont pas été repérés…, je vais faire demander à Kasanir un visuel de ce groupe, informer le Sceptre d’Emeraude, au cas où.
Mélène Priana, à l’une de ses Gardiennes.
Du coup ça veut dire que Pok il s'est fait capté, et que c'est pas la première fois qu'ils y vont. Et qu'on les laisse faire...
Par contre, oh, sans déconner, c'est quoi le Sceptre d'Emeraude lol


Citation :

- Un Dralhan du Seigneur Mor Elh Erah va les attaquer, Elfe, s’il meurt, vous échouerez. Je pensais que vous sauriez éviter ce genre de désagrément.
- Cela pouvait arriver, et ils ne mourront pas, croyez-moi, il y a peu de chose qui peuvent les vaincre.
- Permettez-moi d’en doutez.
- Non je ne vous permets pas, je vous suis supérieur dans tous les domaines, la seule raison pour laquelle je daigne vous adressez la parole est que vous faite le rôle de messager avec votre Seigneur. Contentez-vous de transmettre les messages, je m’occupe des choses complexes.
Enheler, discutant avec le Tolroh Seden, du Seigneur Mor Ekhanedhon
Enheler c'est la classe elfique. Salope, arrogant, puissant, et érudit. Le chiantos par définition.


Citation :

- Qui était-ce vraiment pour vous, Arhélone Teha ?
- Sohol était l’un des derniers représentants de ce que nous étions, un peuple noble et fier.
- Ces deux qualités peuvent se regagner…
- J’apprécie vos mots, Tori, mais mon peuple ne redeviendra plus le même. Je ne peux désormais qu’implorer les votre de se méfier de nous, car nous allons nous fixer aucune limite.
Donc clairement on se tourne vers un comportement elfique chnistoerien. A savoir la survie avant tout, quitte à se la jouer très sale?
Et puis quand c'est elle qui dit ça, une "princesse" qui a un minimum de connaissance, qui taquine le pouvoir Eldar, on peut emetre des craintes pour les futurs ennemis des elfes.


Citation :

- Ces tatouages accentuent la beauté de ton corps.
- Cela m’a déjà été dit.
- Mais pas par une personne experte en beauté de tout type. Tu es belle, en d’autres circonstances, j’aurai -souhaité apprécié ces tatouages en mouvement.
- Les circonstances sont rarement celles que l’on veut.
Atsilun et Teha, discutant dans les Bains.
Oh! hé, hé hoh hé. Ceci se passe chez moi, et j'exige avoir connaissance de tout ce qu'il s'y passe en temps réel.
Je déboule 24/24 et 7j/7..pour dépanner.

Citation :

- Tu le connais ? Tu penses qu’on peut exploiter sa présence, son groupe ne semble pas jouasse. Moi je me le prend.
Hectyl, Dragorien
- Cela ne m’étonne guère, il n’est pas du genre à côtoyez les pécores. De toute façon, je te déconseil le corps à corps avec lui, il est meilleur que toi.
Mraluk.
Là j'ai du mal à ressituer le contexte

Citation :

- Il a frappée Mia, a assommé un de nos Gardes et a sauté du balcon en plongeant ! Il faut le rattraper, et le torturer !
- Pourquoi ?
- Mais….
- Il est menacé de mort et se défend, avec brio semblerait-il. Il faut le respecter, pas le haïr. C’était à toi de maîtriser cela, Olmivia, lui n’a fait que réagir. Tu es une Delassan, l’élite de l’Humanité, fait honneur à ton nom.
Edwina Delassa, à sa sœur Olmivia, lors d’une cérémonie dans leur Villa proche de Khellis
Oui là on a bien senti que la grande soeur c'était la classe au dessus. Au dessus de la petite pute à la salope de merde.



Citation :

- Ils étaient ensembles. Le Sudarien a fait ce que vous savez. L’elfe s’est échappé sans blessure, le Paolien est sortie sans encombre et la Jeldienne a également sut s’éclipser discrètement après avoir récupérer un nombre important de document dans votre bureau, Madame.
Capitaine des Fantassin Delassan
Edwina Delassan souriant froidement au Capitaine:
- Personne ne s’attaque aux Delassan, pas même les Priana. Activez le réseau et soyez prudent, une telle audace couvre soit de la folie, soit de la puissance, dans les deux cas, ils sont à considérer avec précaution.
Hmmm...car dans mes plans à court terme, la notion d'attaque, et plus précisément de butage de fille Delassan, est à l'odre du jour. Tout ceci indique que ça va pas être une partie de plaisir. Ca va que je suis un Kel Shadam.


Citation :

- Une troupe de troubadours dîtes-vous ?
- Oui, Gracié. En quoi cela est-il important ?
- Rien d’important vous concernant, Garde Delassan, mais l’Empereur s’intéresse parfois à quelques troupes de troubadours itinérantes.
Et ouiii Pepito de la Vega! On est des rockstars!

Citation :

- Hein ?
Sonli Delassan, voyant l’Ange invoqué fuir, gravement blessé, vers son domaine, alors que son propre feu est contrôlé et que la Toile ne lui répond plus.
Lol, la violence de la situation. Impensable.



Citation :

- Chez les elfes, chez Enheler ?
Tenss
- Chez les elfes peut-être…
Ehri
Nan mais fallait prévenir là...


Citation :

- Ils seront prisonniers, leurs pouvoirs contrôlés et leurs énergies, de toute sorte, aspirées par cet artefact. La plupart mourront en quelques secondes, sans pouvoir réagir. Vous n’aurez qu’à occire les autres, ou laisser l’artefact agir. Ils n’ont aucune chances.
Enheler
- Bien, débarrassons-nous de cette Confrérie.
Seigneur Mor Ekhanedhon
Classe quand même l'elfe. Il est au sommet de la chaine alimentaire. Puis après quand ça a merdé, il s'est vite échappé lol.
Même les mors doivent se dire "putain ces elfes.."

Citation :

- Ils ne le savent pas encore, mais le monde vient de basculer.
Teha
Contexte? Car de mon côté j'ai pas vu de basculement irréversible ou autre pendant la quête

Citation :

- Ils ont l’air puissant… trop, je dirais.
Disciple du Culte du Serpent.
- Je sais, mais nos Lois dépassent ce genre de considération. Adieu.
Otsenidine du Culte du Serpent.
Dans d'autre circonstance on aurait pu la prendre. Elle était trop booooonnnnee.
J'éprouve du regret devant ce gachis


Citation :

…..d’accord…………………………………………………………………………………………………..trouvez-moi Enheler.
Tolroh Seden
Vent number one !


Citation :

- Et toujours aucune trace d’Enheler ?
Tolroh Seden
- Toujours aucune.
Goleslin Mor 1
Vent number two !


Citation :

« Ah oui, quand même. »
Brunhil, voyant Zahan rentrer dans le Bain.
haha
"Il en faut peu pour être heureux, vraiment très peu pour être heureux, il faut se satisfaire du necessaire.." Balou


Citation :

- Un nouvel endroit vient d’apparaître sur la Toile.
Goleslin Mor 1
- Pardon ?
Tolroh Seden
- Je disais, un nouvel endroit vient d’apparaître sur la Toile. Karn et ses Eltors-Senh y vont directement, On dirait que c’est le groupe que l’on cherche !
Goleslin Mor 1
- Et ça vous rend enthousiaste, vous ?
Tolroh Seden
MDR. Le mor qui commence à en avoir plein le cul de cette situation qui lui échappe de jour en jour. Il y a une fatigue psychologique qui commence à s'installer. Il perd excitation et humour à chaque nouvelle lol


Citation :

- Tu…. tu n’a pas reculé …. Altai Sans-Recul.
Karn l’Invincible, relevant difficilement la tête vers Altai, à genoux, séparé de son bouclier.
- Et toi…….. tu n’es plus… invincible.
Altai, jetant un bref regard à la plaie mortelle dans le torse de Karn l’Invicible. Ce dernier, poussant ses derniers douloureux soupirs :
- Puissiez-vous périr… en Héros que vous êtes….pauvres fous…..
Karn l’Invincible
Prestige de part et d'autre


Citation :

/\ Que…. /\
Seigneur Mor Ekhanedhon, pensée de surprise captée par Teha à travers le lien unique construit par le combat qu’elle mène avec lui
/\ Que croyais-tu…. Mor….ton….jeune pouvoir…… n’est….. rien…… /\
Teha
/\ Non…. Non….. NNNOONNNNNN…./\
Seigneur Mor Ekhanedhon
Peut être qu'elle en rajoute un poil, mais la phrase de Teha est d'un niveau expert en terme de brokage. C'est un plaisir quand on est dans le même camp.


Citation :

- Qu’est-ce ?
Ihulsl, Seigneur Tisseur Elfe de Priana
- Le tombeau d’Eleanar Priana.
Manfred, Empereur.
- Pourquoi me faire venir ici ?
Ihulsl, Seigneur Tisseur Elfe de Priana
- J’ai appris la décision de la Siuh, nous serons bientôt ennemi, Ihulsl.
Manfred, Empereur.
- Etre l’ennemi de Manfred Priana est une chose qui inquiète, chez les miens…. comme chez beaucoup d’autres je pense, mais les choses sont ainsi. C’est vraiment Elle qui a fondé la Confrérie ?
Ihulsl, Seigneur Tisseur Elfe de Priana, désignant le tombeau face à eux, sans vraiment poser la question.
- Oui, une jeune fille de 17 ans, avec des rêves plus Grands que les rêves des autres.
Manfred, Empereur.
- …. La Guerre arrive, Empereur. Je respecte, comme vous, ce qu’ils ont fait, mais ils n’ont obtenus qu’un délai. Un pouvoir, aussi singulier soit-il, ne vous sauvera pas de cette Guerre.
Ihulsl, Seigneur Tisseur Elfe de Priana
- Un pouvoir…..
Manfred, Empereur
Ah ouai...a quand même. Donc selon les infos, ça va être une guerre ouverte entre l'Empire et au moins une partie des elfes. C'est pas de la petite news ça.

Alors là, pour chacun de ces membres:
Citation :

- Non, car ce combat, qui nous dépassent tous, je le mène pour que d’autres sourires comme le tiens illumine la vie des gens.
Shenfir

- Il y avait cette petite humaine, pas plus lourde qu’une hachette. Elle parlait sans s’arrêter, au point que nous pensions qu’elle était prise d’une quelconque maladie humaine. Elle n’obtenait aucune réponse de notre part, mais elle continuait de parler. Lors de mon tour de garde, elle est venue s’asseoir en face de moi et à arrêter de parler, soudainement. Je connais peu les humains et ne savaient pas ce qu’il lui arrivait, alors que j’allais alerter mon Capitaine, elle m’a dit : « C’est toi qui a tué tous les guerriers, pourquoi ?». Je lui ai répondu que c’était mon rôle de garder les Montagnes. Alors elle m’a demandée : « Pourquoi vous gardez les Montagnes ? ». La petite fille est morte d’une maladie deux jours après. Mais la question est restée dans mon Esprit, pourquoi gardons-nous les Montagnes ? Je n’ai pas cette réponse, j’ai eu l’honorable occasion de demander au Maître Erudit Thornesson. Les réponses qu’il me donna étaient toutes justes et précises…mais la voix de la petite fille résonnait encore dans ma tête. Quand Tori le Massacreur est venu me voir, j’ai trouvé ma réponse. Pas la bonne réponse, si tant soit peu qu’il y en ai une, mais ma réponse.
Altai

- Si telle est réellement ta décision, tu vas mourir. Ton sang ne pouvant être versé en ces lieux, tu seras conduite en dehors des Cercles et exécutée. Ton nom sera effacé de l’Histoire, ainsi que toute trace de ta présence en notre Royaume. Ton cadavre sera donné à manger aux Liurs et finira sous la forme que tu imagines. Mais cela tu le sais déjà… Je te connais depuis que tu as lié ton Esprit, tu as tant accomplie pour arriver jusque-là, tu as tout désormais… et tu veux mourir … pour des idées, comme un vulgaire humain ?
Une elfe plus toute jeune, quelque part.
- Oui.
Teha

- Oui je vais mourir, je ne survivrai pas plus d’une année ou deux peut-être, et je laisserai derrière moi beaucoup de sujets non traités, de choses non accomplies. Mais cette mort je l’accepte.
Sigismund Priana

- Tu n’es rien et n’a jamais été quelque chose. On ne t’a jamais accepter car nous n’avons aucun respect pour toi. Personne ne parle de toi et personne ne parlera de toi quand tu seras mort dans l’oubli. Tu as été un mauvais élève, Margrel, va, je n’ai aucun regret à te voir partir pour la fin de ta misérable vie.
Un Orc, dans la Forêt

- L’espoir n’est rien, s’il ne reste qu’une idée, si personne on ne fait qu’en parler. Eleanar aurait pu défendre ses propos dans tous les salons de Priana et vivre une vie superbe, Elle, si jeune et ayant si peu connu de la vie… alors qui suis-je, moi qui ai tant vu, pour refuser cette opportunité de mettre des actes sur mes mots.
Kyva

- Nous allons tous mourir en Héro, mon ami, c’est ainsi, depuis que nous avons intégré cette Confrérie.
Ehri
Alors c'est con hein, mais quand je lis toutes ces citations j'ai des frissons. Car de voir tous ces personnes, de milieu et de races différents, tout sacrifier pour rejoindre la Confrérie dans l'anonymat, se battre, souffrir, et mourir dans l'anonymat. Tout ça pour une cause quasiment perdu, mais s'inspirant de la plus belle des qualités de l'humain: l'espoir.

Citation :

- Un pouvoir….. la Confrérie n’est pas un pouvoir, Ihulsl.
Manfred, Empereur
Ma citation préférée de ce livre d'or. L'humain qui explique à l'elfe qu'il n'y a pas que le pouvoir dans la vie. Que ce n'est pas ça le plus important. Et l'elfe qui ne saisit pas forcément la chose.
Ca rejoint mon commentaire précédent, sur le symbole de la Confrérie, et de voir que l'humain le plus puissant du monde soit sensible à ça, c'est le respect total pour le personnage.


Citation :

- Le Seigneur Mor Ekhanedhon est mort, Seigneur. Son palais est détruit, son royaume pris dans les tempêtes temporelles, des tempêtes qui affectent déjà les territoires alentours. Il commence à se dire que la Confrérie d’Eleanar est à l’origine de cela, ils se seraient sacrifiés pour cela.
Capitaine Elthor Mahal dJIs
- Je veux bien le croire…. Ce soir nous boirons en leur honneur, pas pour ce qu’ils ont fait, mais pour avoir essayé de le faire. Et demain…
Seigneur Lorwn
- Demain ?
Capitaine Elthor Mahal dJIs
- Demain nous conquerrons le monde.
Seigneur Lorwn
Bon..nous avons notre boss...Et d'après les descriptions qu'on a, ça va être pénible, car non arrogant et respectant l'ennemi. Il va être pénible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mateusz
Capitaine
Capitaine
avatar

Nombre de messages : 734
Date d'inscription : 11/01/2006

MessageSujet: Re: Livre d'or Priana   Jeu 19 Juin à 12:03

C'est vrai que c'est trop bien de lire et de relire un livre d'or. Et plus c'est long, plus c'est bon.

Citation :

- Suiviez-moi tout ce groupe, s’ils préoccupent autant l’ordre des Paladins Sacrés, c’est qu’il y a une raison.
- Vous les pensez en danger, Gracié ?
- Oui, et je ne sais pas s’ils ont les moyens de se défendre, quoi qu’il ne soit, seul la tranquillité de Priana compte.
Dorlen, Graciéa, lisant le rapport sur les altercations à la Grande Bibliothèque de Priana avec un groupe hétéroclite.

Le Gracié, on sait qui c'est exactement ? Il veut nous buter juste pour preserver la tranquilité de Priana ? On sait si il parle de la ville, ou du monde entier ?


Citation :

- La nouvelle du retour de la Confrérie est désormais répandue partout au-delà des Montagnes.
Séphosien 1, quelque part en Séphosi
- Il est même dit qu’ils pourraient mener des missions dans les Royaumes Sombres.
Séphosien 2, quelque part en Séphosi
- Je ne sais quel sinistre sort ils vont subir, déjà devront-ils résister aux « tentatives » de recrutement du Seigneur Mor Delh'och.
Séphosien 1, quelque part en Séphosi
- S’il ne les recrute pas, il les dirigera contre le Seigneur Ekhanedhon.
Séphosien 2, quelque part en Séphosi
- Le Seigneur Ekhanedhon les aura tous éliminer avant cela, non sans avoir détruit tout leur entourage.
Séphosien 1, quelque part en Séphosi
- On dit que le Roi-Goule les veut vivants, la lutte pour la destruction de la Confrérie risque d’être farouche.
Séphosien 2, quelque part en Séphosi
- Je veux bien l’imaginer… d’autant plus que je n’ose croire que le Baron des Srygjes ne s’y mêlera. C’est un choix courageux que de se joindre à cette Confrérie mais je n’aimerai vraiment pas être à leur place, car de tous ces ennemis, je ne sais pas si on peut en craindre un moins que l’autre.
Séphosien 1, quelque part en Séphosi
- Je suis bien d’accord. Et aucun d’entre eux ne laissera perdurer ce petit groupe qui peut s’avérer bien gênant.
Séphosien 2, quelque part en Séphosi
- Et savez-vous ce qu’a fait le Seigneur Mor Lorwn ?
Roi Ménélor
- Majesté ? Je….
Séphosien 1, quelque part en Séphosi
- Quand il a appris le retour de la Confrérie d’Eleanar, savez-vous ce que le Seigneur Lorwn a fait ? Vous affirmez que l’un les recrutera, de gré ou de force, l’autre détruira tout ce qu’ils sont, d’autres encore veulent les utiliser, ou les corrompre à tous les niveaux, et vous avez raison, mais le Seigneur Lorwn, savez-vous ce qu’il a fait lui ?
Roi Mélénor
- …non Majesté, nous l’ignorons.
Séphosien 2, quelque part en Séphosi
- Il a réunit son Conseil et leur a annoncer la nouvelle. Il leur a dit de les craindre comme lui-même les craignait, et de ne pas prêter oreilles à tous ceux qui se targuaient déjà de les détruire bientôt. Puis il a transmis à certains d’entre eux des parchemins où étaient retranscrit l’Histoire de la Confrérie, il leur a demandé de lire ces parchemins, de comprendre la Confrérie et, quand le respect sera venu à travers cette compréhension, de revenir pour discuter de comment lutter contre eux.
Roi Mélénor
- Pardonnez-moi, majesté, mais…. qui est le Seigneur Dorwn ? je n’ai jamais entendu parler de lui.
Séphosien 1, quelque part en Séphosi
- Voilà pourquoi lui, tu dois le craindre plus que les autres.
Roi Mélénor

C'est quoi ces humains-connards qui en savent 20x plus que les mecs de la confrérie... alors que c'est bien la confrérie qui est partie en mission suicide.


Citation :

- Priana les suit, majesté. Toutes les factions, mais personne n’ose agir avant d’en savoir plus.
Gracié Dorlen
- Bien...activez le Sceptre d’Emeraude, je veux savoir qui ils sont avant ce soir.
Wilfried Priana

Et donc le Gracié c'est un pote d'un Priana, qu'il appelle Majesté, mais qui n'est pas l'empereur. C'est qui Wilfried ? C'est le fils de Manfred ? Et c'est quoi encore de ce fionisage de "Sceptre d'Emeraude" ?

Citation :

- Pour résumer…
- Oui ?
- … car je pense qu’il est important de résumer.
- Nous sommes d’accord.
- Ils vous ont contrer quatre fois de suite, ils ont tués des espions elfes ainsi qu’un assassin elfe expérimenté.
- C’est cela.
- Puis, alors que vous faîtes fouillez la maison de Sigismund Priana par Quatre Paladins et une vingtaine de soldats, le tout accompagné par la Milice de Priana, votre équipe se fait détruire et tous les documents qui nous intéressent sont dérobés.
- A quelques détails près… c’est ça oui.
Discussion au QG de l’Ordre des Paladins Sacrés à Priana

C'est con, les paladins sacrés ils avaient quand même l'air plutôt sympa et puissant quand je les cotoyais avec Mateusz. La ils se sont fait broker en boucle.


Citation :

- Capitaine Pok , pourquoi qu’on les a pas tué ?
- Car je savais qu’il ne fallait pas le faire.
- Oui mais vous vous savez des choses, moi si j’étais tombé dessus sans vous, je les aurais tué.
- Et tu serais mort.
- Alors comment faire pour savoir ?
- Tu le sais pourtant déjà, Soldat-Porteur Guilérand, si tu te rappel le Manuel de Survie du Gobelin, rédigé par mon confrère Slobodan le Gardien. Au chapitre IV, « Survivre aux rencontres », dans la section 2) « Bien juger un groupe d’aventurier, 90% du travail de survie », l’un des principes de Slobodan traite du rapport entre la puissance d’un groupe et la mixité de ses membres. Souvient toi la phrase apprise au Cour des Fraises : « Plus un groupe est mixte, plus son potentiel dangereux et les moyens à sa disposition sont importants et moins il est aisé de pouvoir le gérer ». Si en plus, tu tiens compte, dans la section 3) du même chapitre, « Apprécier le lieu et savoir l’utiliser », du rapport suivant : « Plus le lieu est difficile d’accès et plus le potentiel dangereux du ou des individus rencontrés est important, car soit le ou les individus ont eu les capacités de braver la difficulté d’accessibilité, soit le ou les individus sont gardiens du lieux et leur dangerosité est donc potentiellement à la hauteur de la difficulté d’accessibilité du lieu. », alors tu aurais compris pourquoi nous n’avons pas tenté de les tuer. En affinant, tu aurais pu également te rappeler du rapport qui veut que « plus l’exoticité des membres constituant le groupe, l’exoticité pouvant être établit par la rareté de la race des membres ou la distance qui les sépare de leurs terres d’origine, est forte et plus le potentiel de dangerosité est important. » Il y avait deux Dorros, un Paolien, une Jeldienne, probablement de haute lignée et une elfe, dans un tel contexte, au cœur de Priana, il est évident que ce groupe était dangereux.
- …. Oui mais bon, c’est trop compliqué les rapports, je les apprend pas tous.
- Et pourtant tu devrais, car si tu les appliquais tous, en plus de survivre, tu n’aurais pas à réfléchir à ces choses-là et pourraient te concentrer sur les choses importantes.
- D’accord…
- Et moi, Capitaine Pok, j’ai une question !
- Dis-moi, Soldat-Porteur Luf.
- Pourquoi le premier dos rond…
- Dorros.
- …Dorros, portait le deuxième Dorros.
- C’est une bonne chose que de se poser cette question, Soldat-Porteur Luf . Je te rajoute 8 Points-Pommes, encore 15 et tu deviendras Sergent-Porteur. Je t’en donne d’ailleurs 10 de plus si tu t’approches de la réponse.
- …
- Poses-toi les bonnes questions, en commençant par les plus simples.
- Pourquoi on porte quelqu’un ?
- Oui.
- Parce qu’il est blessé, fatigué ou endormi !
- Le Dorros semblait l’une de ces choses ?
- Non…. Alors il y a un autre raison.
- Oui, qu’est ce qui le distinguait, ainsi porté, des autres membres du groupe ?
- … Il ne touchait pas le sol ! Et…. Et…. Et….
- Calme-toi.
- … et ça veut dire qu’il y a un truc au sol, c’est pour ça que le Shaman Zigou a enchanté nos pieds !
- Tu as compris, 10 Points-Pommes en plus pour toi. Cela développerai bien d’autres questions comme « Pourquoi lui ne pourrait pas toucher le sol et les autres, oui ? Cela signifierai que les autres ont un pouvoir que lui ne partage pas. Mais quel est donc ce pouvoir qui leur permettrai de passer outre le pouvoir des disciples de Zarn etc…. Mais cessons la discussion, nous avons une longue nuit de travail devant nous.
Pok, le gobelin, accompagné de deux autres, dans l’Île du Souvenir de Priana.

Ah ces gobelins. Normal. Ça serait quand même intéressant de savoir ce qu'ils venaient foutre ici.


Citation :

- Madame, l’île a été visitée cette nuit.
- Toujours les Gobelins ?
- Non, un autre groupe, ils ont été dans la salle avec le pilier et ont récupérer quelques objets.
- Et ils n’ont pas été repérés…, je vais faire demander à Kasanir un visuel de ce groupe, informer le Sceptre d’Emeraude, au cas où.
Mélène Priana, à l’une de ses Gardiennes.

Booooonnnnee. Bon, Mélène aussi trempe dans cette sombre histoire de Sceptre d'Emeraude. On sait qui c'est Kasanir ? N'empeche c'est marrant de sentir que les Gobelins, c'est pas la première fois qu'ils viennent et que Mélène en est blasée Smile

Citation :

- Ces tatouages accentuent la beauté de ton corps.
- Cela m’a déjà été dit.
- Mais pas par une personne experte en beauté de tout type. Tu es belle, en d’autres circonstances, j’aurai -souhaité apprécié ces tatouages en mouvement.
- Les circonstances sont rarement celles que l’on veut.
Atsilun et Teha, discutant dans les Bains.

Prem's


Citation :

- Tu le connais ? Tu penses qu’on peut exploiter sa présence, son groupe ne semble pas jouasse. Moi je me le prend.
Hectyl, Dragorien
- Cela ne m’étonne guère, il n’est pas du genre à côtoyez les pécores. De toute façon, je te déconseil le corps à corps avec lui, il est meilleur que toi.
Mraluk.

C'est pas plus mal qu'ils se soient abstenu, car notre groupe était quand même sur les rotules du début à la fin, donc si on s'était mangé une attaque surprise de leur part ça aurait été relou...
Par contre, est ce qu'on sait à quel endroit et moment j'ai recroisé Mraluk ?


Citation :

- Une troupe de troubadours dîtes-vous ?
- Oui, Gracié. En quoi cela est-il important ?
- Rien d’important vous concernant, Garde Delassan, mais l’Empereur s’intéresse parfois à quelques troupes de troubadours itinérantes.

Maintenant que la confrérie s'est faite ravager, faudrait penser à un nouveau nom. Genre "Les Troubadours". Et y'a déjà deux beaux faits-d'arme dans les livre d'histoire.

Citation :

- Hein ?
Sonli Delassan, voyant l’Ange invoqué fuir, gravement blessé, vers son domaine, alors que son propre feu est contrôlé et que la Toile ne lui répond plus.

Et voila. ET. VOILA. On fait la maligne avec ses anges, ses dieux, ses templiers, ses boules de feu. Mais comme dirait Teha: ton... jeune...pouvoir...n'est...rien.

Ça risque de la faire réfléchir un peu, Sonli.


Citation :

- Ils ont ensuite rejoint la Gaeli.
- Et ?
- Contexte habituel, tous les Gaeliens m’affirment avec certitude qu’ils n’ont jamais croisé un tel groupe et que si l’Empereur a d’autres questions, il peut venir les poser lui-même.
- Ils sont donc passer par là ?
- Oui, et je les soupçonne de rejoindre le Royaume de Varlène.
- Cela peut être dangereux.
- Croyez-moi, Chevaucheurs, je commence à les connaitre, s’il y a danger, je crains que ce ne soit pas pour eux.
- Soit, Gracié Dorlen, où dois-je donc vous déposer ?
- En forêt, je rejoindrai Varlène à pied. Je pense que je les retrouverai là-bas.

Namého. C'est qui ce Gracié à la fin. Il nous suit jusque Varlène. Là où s'est passé l'incantation en Mor d'Enheler en fait....
On l'a croisé, la bas ?


Citation :

- Je sais que tu vas les rejoindre et probablement mourir, Brunhild.
- Pourquoi dîtes-vous cela, KerLère ?
- Les Dieux t’on bénis et maudis en même temps. Tu es la plus belle des femmes, mais aussi l’une des plus fortes. A ton jeune âge, tu as déjà trop accompli. Tu ne peux te contenter de cette vie-là. Tu vas partir avec ces étrangers et ne jamais revenir. Le peuple de la Mer se souviendra de toi, de cette femme exceptionnelle condamner à une courte mais glorieuse vie. Tu es de ceux pour qui les limites ne signifient rien.
- …. Kerlère…. Je ne saurai partir sans votre bénédiction.
- Tu as ma bénédiction, jeune fille. Puisses-tu faire connaître le nom des Varlènes là où tu iras.
- … Je ferais de mon mieux…
- Il ne pourrait en être autrement.

Mission accomplie je crois. Elle est morte avec classe et elle a gagné le respect des Dorros. Un jour j'irai à Varlène pour raconter son histoire.

Citation :

- Ils seront prisonniers, leurs pouvoirs contrôlés et leurs énergies, de toute sorte, aspirées par cet artefact. La plupart mourront en quelques secondes, sans pouvoir réagir. Vous n’aurez qu’à occire les autres, ou laisser l’artefact agir. Ils n’ont aucune chances.
Enheler
- Bien, débarrassons-nous de cette Confrérie.
Seigneur Mor Ekhanedhon

Ouais, "aucune chance". Toutafé. Smile

Citation :

- Tu seras torturés jusqu’à la mort bien entendu, mais toi, Arhélone, je vais te violer avant.
Letoc, Sornhehwel
- Je comprends cela et j’accepte ton viol.
Teha
J'accepte, j'accepte, c'est vite dit. Au moment où on est parti, j'ai pas l'impression d'avoir lu de "l'acceptation" sur son visage Very Happy

Citation :

- On retrouve leur trace dans une cité Sornhehwel. Ils ont tué quelques personnes puis ont disparus également.
Goleslin Mor 1
- Et toujours aucune trace d’Enheler ?
Tolroh Seden
- Toujours aucune.
Goleslin Mor 1

Enheler qui se barre quand il voit que ça pue. Normal. Classique. Par contre du coup c'est vraiment dur de savoir quel est son but final. Il a recréé la confrérie, il a passé des années à srassembler des membres de ouf, l'élite de chaque race. Puis il s'est carqué le fion pour nous faire arriver en vie jusqu'à la chambre d'invocation divine, et la, en collaboration avec le seigneur Ekhanedon, il a lancé son puissant sort (et maintenant grace au dieu-mortel j'ai une idée de ce que pouvait être ce sort), puis il s'est barré chez Ekhanedon.
Et voilà que maintenant il lui fait faux bond. Donc si ça se trouve Ekhanedon s'est fait autant fioniser que nous tous par cette putasse d'Enheler. Il a rejoint son camps juste pour arriver à ses fins.

Mais du coup on comprend tjs pas quel est son but final. S'il pétait la confrérie et aidait les mors, ça aurait pu être pour regagner sa place au sein de son peuple (vu que les elfes sont pour l'arrivée des mors...). Mais c'est surement encore plus compliqué que ça...

C'est quand même marrant de se dire qu'il était à un poil de cul de mourir pendant l'affrontement contre la famille Delassan. Mais non. Il a survécu. Et il va foutre la merde pendant 200 ans de plus.

Citation :

« Ah oui, quand même. »
Brunhil, voyant Zahan rentrer dans le Bain.

TTTOOOOBBBAAAGGGEEE

Citation :

- Dans les Ecrits dont je témoignerais, il ne sera pas dit que vous manquiez de courage.
Karn l’Invincible, retirant sa lame du guerrier Dorros Gezy qui venait de se sacrifier pour faire gagner quelques secondes à son groupe sur les marche de l’Antre des Arcanes.

Clair. Dommage qu'il soit mort juste après et qu'il ai pas eu le temps de témoigner. Mais bon, moi je vais le faire. Je vais rendre à Gezy et Sobranh l'honneur qu'ils méritent.

Citation :

- Karn et ses Eltors-Senh les ont enfin … retrouvés, à l’Antre des Arcanes.
Tolroh Seden
- Que…. Que faisientt-ils là-bas ?
Seigneur Mor Ekhanedhon
- Nous ne le savons pas, Seigneur.
Tolroh Seden
- Que Karn confie leur dépouille aux Lyches, Elles les feront parler.
Seigneur Mor Ekhanedhon
- Le fait est, Seigneur, que….
Tolroh Seden
- Quoi ?
Seigneur Mor Ekhanedhon
- Les Lyches viennent de m’apprendre que le groupe a vaincu Karn et ses Eltors-Senh, puis ils sont disparus ….

Et la, on pourrait croire qu'on a atteint le summum du brokage. L'apogée du cassage de seigneur Mor. Et pourtant...


Citation :

- Mes Frères, nous allons là où nul ne souhaite aller, et nous allons tous y mourir, dans l’oubli et l’ignorance…. Mais ce Seigneur Mor, lui, qu’il n’oublie jamais le nom de Karak Fenrir.
Kellir, Capitaine de Karak Fenrir, avant d’entamer de sa voix profonde les premières notes du Chant des Honneurs de Karak Fenrir

Les nains, c'est quand même la classe. Respect. Respect. Respect.

Citation :

- WTF ?!
Seigneur Mor Ekhanedhon, en entendant des détonations de canon runique, en haut de sa tour qui se met à vaciller.

Ha ha ha Smile
Le mec qui se voiyait déjà roi-mor, dans sa forteresse imprenable. Qui voulait éliminer la confrérie par mesure de sécurité. Une petite tache annexe qui était en bas de sa TODO-list et qui devait prendre 10 minutes. Perdu !


Citation :

/\ Teha ! /\
Communication mentale de Kyva à Teha (Communication réalisable uniquement via le lien extraordinaire établit entre les deux à cet instant)
/\ Non ! Je ne peux pas ! /\
Teha
/\ Aux noms des Eldars, prend ma vie ! /\
Kyva
/\ AAAAAHHHHHHHHHHH !!! /\
Teha

Kyva :'(


Citation :

/\ Que…. /\
Seigneur Mor Ekhanedhon, pensée de surprise captée par Teha à travers le lien unique construit par le combat qu’elle mène avec lui
/\ Que croyais-tu…. Mor….ton….jeune pouvoir…… n’est….. rien…… /\
Teha
/\ Non…. Non….. NNNOONNNNNN…./\
Seigneur Mor Ekhanedhon

Bon, Teha c'est quand même une mega-brutasse. Du coup ça fait plaisir d'être son pote et qu'elle ai survécu. En plus avec l'Antre des arcanes et compagnie, elle doit être encore plus puissante maintenant. J'espère qu'on aura l'occasion de se recroiser. Et j'espère qu'elle va trouver une solution pour les brulures de l'essence vitale des Mors. Parce que ça serait quand même la misère de crever à petit feu à cause de sa, après tout ce qu'on a traversé.



Citation :

- Qu’est-ce ?
Ihulsl, Seigneur Tisseur Elfe de Priana
- Le tombeau d’Eleanar Priana.
Manfred, Empereur.
- Pourquoi me faire venir ici ?
Ihulsl, Seigneur Tisseur Elfe de Priana
- J’ai appris la décision de la Siuh, nous serons bientôt ennemi, Ihulsl.
Manfred, Empereur.
- Etre l’ennemi de Manfred Priana est une chose qui inquiète, chez les miens…. comme chez beaucoup d’autres je pense, mais les choses sont ainsi. C’est vraiment Elle qui a fondé la Confrérie ?
Ihulsl, Seigneur Tisseur Elfe de Priana, désignant le tombeau face à eux, sans vraiment poser la question.
- Oui, une jeune fille de 17 ans, avec des rêves plus Grands que les rêves des autres.
Manfred, Empereur.
- …. La Guerre arrive, Empereur. Je respecte, comme vous, ce qu’ils ont fait, mais ils n’ont obtenus qu’un délai. Un pouvoir, aussi singulier soit-il, ne vous sauvera pas de cette Guerre.
Ihulsl, Seigneur Tisseur Elfe de Priana
- Un pouvoir…..
Manfred, Empereur

C'est qui ou c'est quoi, la "Siuh" ?
Une guerre entre l'empire Priana et les elfes, c'est sacrément chaud quand même. Punaise, la géopolitique mondiale, c'est vraiment le bordel !
En tout cas ça fait plaisir de sentir que l'empereur qui dirige le monde, c'est pas un connard.

Citation :

...
- Soit. Si tu pars avec ces non-Nains, tu ne connaitras pas la gloire qui t’es due, ni l’honneur de celui que tu pourrais devenir. Tu tomberas dans l’oubli Altai Sans-Recul. Nous, tes frères et ta famille, ne sauront rien de la fin de ta vie, de comment tu es mort. Tu dois avoir conscience de tout cela.
Hatril, Intendant des Guerriers de Grungni

Ou pas. On ne va pas se priver de dire que Altai sans recul a vaincu Karn l'invincible en duel. Et niveau gloire et mort honorable, je crois qu'on a déjà vu pire Smile Ça ressemble quand même à ce que doit être la mort idéale pour un guerrier nain.

Citation :

- Si telle est réellement ta décision, tu vas mourir. Ton sang ne pouvant être versé en ces lieux, tu seras conduite en dehors des Cercles et exécutée. Ton nom sera effacé de l’Histoire, ainsi que toute trace de ta présence en notre Royaume. Ton cadavre sera donné à manger aux Liurs et finira sous la forme que tu imagines. Mais cela tu le sais déjà… Je te connais depuis que tu as lié ton Esprit, tu as tant accomplie pour arriver jusque-là, tu as tout désormais… et tu veux mourir … pour des idées, comme un vulgaire humain ?
Une elfe plus toute jeune, quelque part.
- Oui.
Teha
- Ta mort n’aura aucune influence sur quoi que ce soit. C’est le plus grand gâchis qu’il m’ait été donné de voir.
Une elfe plus toute jeune, quelque part.
- Je sais et je suis navrée de la peine que cela te procure.
Teha
- Soit…. Sohol te fera disparaître, afin que ton existence se finisse un tant soit peu dans l’honneur.
Une elfe plus toute jeune, quelque part.

Ou pas. La vieille elfe s'est gourré. Teha a survécu et a buté un seigneur mor en duel. Pour une princesse elfe, elle a des couilles.


Citation :

- Le Seigneur Mor Ekhanedhon est mort, Seigneur. Son palais est détruit, son royaume pris dans les tempêtes temporelles, des tempêtes qui affectent déjà les territoires alentours. Il commence à se dire que la Confrérie d’Eleanar est à l’origine de cela, ils se seraient sacrifiés pour cela.
Capitaine Elthor Mahal dJIs
- Je veux bien le croire…. Ce soir nous boirons en leur honneur, pas pour ce qu’ils ont fait, mais pour avoir essayé de le faire. Et demain…
Seigneur Lorwn
- Demain ?
Capitaine Elthor Mahal dJIs
- Demain nous conquerrons le monde.
Seigneur Lorwn

Bon ok, la prochaine session live sera encore plus infaisable, c'est ça ? Smile

_________________
La classe... si, si......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elhilarasan
Général des armées
Général des armées
avatar

Nombre de messages : 1739
Localisation : Nice
Date d'inscription : 11/01/2006

MessageSujet: Re: Livre d'or Priana   Jeu 19 Juin à 13:13


Citation :
- Un Dralhan du Seigneur Mor Elh Erah va les attaquer, Elfe, s’il meurt, vous échouerez. Je pensais que vous sauriez éviter ce genre de désagrément.
- Cela pouvait arriver, et ils ne mourront pas, croyez-moi, il y a peu de chose qui peuvent les vaincre.
- Permettez-moi d’en doutez.
- Non je ne vous permets pas, je vous suis supérieur dans tous les domaines, la seule raison pour laquelle je daigne vous adressez la parole est que vous faite le rôle de messager avec votre Seigneur. Contentez-vous de transmettre les messages, je m’occupe des choses complexes.
Enheler, discutant avec le Tolroh Seden, du Seigneur Mor Ekhanedhon

En relisant ça m'a interpellé.
Donc on voit bien qu'un autre Seigneur Mor attaque la Confrérie, et que c'est quelque chose qui est potentiellement pénible pour eux et non prévu.
Je ne sais pas ce que c'était ce sort qu'il nous a mis, mais nous avoir vivant était vraiment essentiel, utiliser notre énergie pour débloquer quelque chose..un truc du genre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MJ
Général des armées
Général des armées
avatar

Nombre de messages : 2299
Localisation : lyon
Date d'inscription : 10/01/2006

MessageSujet: Re: Livre d'or Priana   Jeu 28 Aoû à 12:05

Les Séphosiens sont très bien renseignés sur une partie des terres au-delà des montagnes, parfois mieux que Priana.

Comportement elfique chnistoerien pas quand même, mais ils ont fait un choix, et les elfes en guerre, en raison de leur faible nombre et de la valeur de chacun, ont un penchant non dissimulé pour l’efficience.

La relation Atsilun-Teha, et ouais, et ouais, et……ouais.

Mraluk était dans la ville de Khellis. Zahan connaît, c’est pas l’ennemi le plus évident à avoir.

Les Delassan, on pourrait croire qu’ils se la racontent, mais ils sont vraiment chiantos. Il n’y aurait pas les Prianas, ils régneraient sur beaucoup plus de chose qu’actuellement.

Quand Teha parle du basculement, elle parle de la guerre qui arrive et du choix des elfes surtout.

Teha sur le Seigneur Mor, en rajoute peut-être… ou pas tant que ça 

Les phrases des membres de la confrérie je trouve classe aussi, faudrait vraiment rendre hommage, genre monument ou quoi.

Un Gracié, il me semble que vous savez un peu ce que c’est, vous en aviez eu un déjà à la dernière aventure.

Wilfried est le fils aîné de Manfred.

Kasasnir est une divité du panthéon de Zarn.

Pour Teha, le fait d’accepter le viol ne dit pas qu’elle y prenait du plaisir.

La Siuh est le Haut Conseil des Elfes et des Esprits.

Enheler, je sens que malgré toute l’admiration et la compassion que vous éprouvez à son égard, vous garder une petite rancune. Peut-être qu’il n’avait aucun plan derrière, peut-être que ce n’était juste qu’une petite expérience. Puis par rapport aux Mors, le mec a des principes, c’est pas le genre à la mettre à tous les protagonistes de l’histoire sans exception.

Le fameux Lorwn est chiantos ouais, du genre à peser lourdement.

Le Sceptre d’Emeraude : voir légende Priana

_________________
MJ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Livre d'or Priana   

Revenir en haut Aller en bas
 
Livre d'or Priana
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» [Skavens] Réactions sur le nouveau Livre d'Armée
» Autorisation de voir et de récuperer un dénommé livre , "Les Secrets des Erothain".
» [Fan-Fiction] La légende de Denta-nui livre 1: Huit Makuta.
» nouveaux livre d'armée ork
» Le Livre des Merveilles ("Le Devisement du Monde") - Livre premier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Empire déchiré :: Récits :: Histoire-
Sauter vers: