L'Empire déchiré

Un jeu de rôle basé sur le concept de Warhammer dans un univers modifié et largement complété.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Beauté Sylvaine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Belian
Capitaine
Capitaine
avatar

Nombre de messages : 622
Date d'inscription : 11/01/2006

MessageSujet: Beauté Sylvaine   Mer 17 Déc à 5:03

La lune étant pleine, cela aida beaucoup le vieux blaireau pour la chasse. Ainsi il ne trébuchait pas sans cesse sur les obstacles et risquait moins de faire fuir son prochain repas. Il repéra finalement une odeur familière de rongeur, et la suivie. Au bout de quelques dizaines de mètres il parvint à repérer sa proie. Tapis derrière un arbuste un mulot était afféré à décortiquer des graines. Quand tout à coup il redressa son museau et se mis à humer l’air. Se croyant repérer le blaireau s’immobilisa, espérant passer inaperçu le temps que le mulot retourne à son affaire. Cependant il ne semblait pas que le rongeur l’est repéré mais plutôt qu’il sentait autre chose. Puis comme presser par un danger il partit en détalant vers un buisson proche de celui ou se trouvait le vieil animal.
S’apprêtant à bondir sur sa proie pour la rattraper il se tétanisa, une forte odeur de fumée lui piquant la truffe. D’abord pris de panique il songea à fuir également. Puis une odeur alléchante de viande cuite se mêla à l’odeur de feu de bois. Tout d’abord inquiet la faim l’emporta rapidement et il s’avança vers l’origine du fumet.
Arrivant dans une clairière il découvrit deux humains s’afférant autour d’un feu. Un géant habillé d’une peau de loup ainsi qu’une femme habillée de plante.
Lorsqu’il vit cette scène le chasseur se sentit plus dans la situation d’un gibier tombant sur la tanière d’un prédateur. Quoiqu’il fut incapable de partir de son propre chef comme fasciné par la scène sur la quelle il venait de tomber.
Contrairement aux autres humains sur lesquels il était déjà tombé ceux-ci ne lui semblaient pas une menace pour lui comme pour les autres animaux des forêts. Intrigués par cette impression il étudiât le campement. C’est alors qu’il vit la femme plante de face, et vit qu’elle n’était pas humaine. Elle faisait partit des peuples de la forêts elle aussi, et c’était d’elle que venait en grande partie la sensation de sécurité. Le géant quant à lui semblait s’afférait à la préparation d’un repas. Lui par contre semblait tout aussi différent des humains que l’elfe Sylvaine, mais d’une nuance qu’un simple animal ne pouvait identifier.
Ayant passé ce sentiment dérangeant il se pris à observer les faits et gestes du couple. Oubliant par la même occasion sa faim ainsi que le déjeuner qu’il venait de rater. L’homme parlait d’une voix grave mais douce tout en jetant des choses dans un récipient posé sur le feu, il s’approcha de l’elfette, continuant à parler et s’assit à genou devant elle. Il lui prit les mains et celle-ci lui répondit, pour la première fois, par une réponse courte. Son ton était étrangement agréable pour le blaireau mais il n’eut pas le temps de l’apprécier plus longtemps.
En effet il s’aperçut que celle-ci le regardait droit dans les yeux, se tétanisant il ne réussi qu’a détourner son regard pour voir que le géant lui aussi le fixait, le sort se rompit et il détala dans les fourrés.


« Un bureau… qu’est ce qu’un peuple de guerrier pourrait il bien faire d’un bureau ? L’idée peut semblait saugrenus, cependant il ne s’agit pas d’un bureau quelconque. Un homme triste a travaillé dessus, remplit ses tiroirs de ses notes, et pour cela des peuples entier serait prêt à envoyé à la mort leur meilleur représentant.
Ce n’est pas ce qu’à choisi l’un de mes peuple, celui de mon corps, ce qu’a choisi mon père le Roi Barbarian, m’envoyé à la mort. Mais il se pourrait que c’est ce qu’avait choisi mon autre peuple, celui de mon âme.
Nous sommes partis à quatre, deux mâles, deux femelles, même si la perte des dernières est regrettable, elles ne sont pas irremplaçables, cependant la perte du corps du second mâle l’est, pour un temps du moins. Car son âme a été préservée, le temps qu’un corps lui soit restitué. En attendant je suis seul, d’une certaine manière…
La quête pour le bureau est oubliée, les compagnons de routes sont tous perdus, mort ou m’ont trahis, tous, sauf une.
Je ne sais son nom et pourtant mon cœur l’appel sans arrêt. Mon corps brûle de désir pour elle et pour toute autre femme cela entraînerait comme conséquence immédiate de finir dans mon lit. Pourtant je mourrai plutôt que de la toucher sans son consentement. Je porte un des plus lourd secret en ce monde, qui pourrait me valoir la haine de continents entier et pourtant elle n’ignore nulle facette de mon être. Voyant à la fois la flamme sombre de mon âme comme la lumière qui en jaillit.
Durant ma courte vie terrestre, j’ai violé et j’ai tué un nombre de fois si élevée qu’il n’est pas possible de tout recenser de mémoire. J’ai commis l’adultère et j’ai tué ma femme en le faisant, non pas à la façon métaphorique des poètes par le chagrin et le désespoir, mais par le lancer de ma hache dans sa tête pendant que je copulait, ça a été la première perte de femelle de la quête. Somme toute rien d’exceptionnel au vus des critères Barbarian, le seul fait qui pourrait me distinguer étant mon jeune âge.
Cependant depuis que je l’ai rencontré j’ai perdu beaucoup et gagné peu selon les mêmes critères. Comment expliqué des choses aussi folles, je ne désire plus qu’une femme, je ne vois plus qu’elle et ne pense plus aux autres, je respecte ses choix et je suis prêt à mourir pour elle.»

Nous ne sommes plus que tout les deux, sur un autre monde, sans but, nous n’avons plus que l’un pour l’autre. Dans beaucoup de culture on dit que les opposées s’attirent, comment pourrions nous être plus opposées ?
Elle est elfe Sylvaine, fille des bois, connaissant le langage de la flore, et prompte à appliquer la colère de la justice, digne servante de la lumière.
Je suis prince Barbare, héritier d’une culture basé sur la force et la toute puissance de l’homme, ou le viol et le combat sont des indicateur de statut social, mais plus encore descendant de l’une des plus puissantes famille démoniaque, ralliant les plus éminents disciples du Seigneur des Ombres,»


«-J’aimerais trouver les mots qui pourront te convaincre, mais je ne suis pas doué pour ce genre de sentiment. Je n’ai pas l’expérience de cela, car c’est la première fois que je les éprouve. Et pourtant cela me comble de joie. Je ne pense pas que tu souhaites écouter comment j’ai vécu avant de te connaître, et maintenant moi-même je ne souhaite pas l’évoquer. Un changement est survenu, engendré par les sentiments qui me lient à toi. Ils me tueront sûrement par les actes que j’accomplirais à cause d’eux pour te conquérir, cependant je ne les renierai pour rien au monde. »

S’agenouillant devant l’elfe le guerrier lui pris les mains :
« -Je suis prince Démon et si un jour j’arrive à retourner chez moi, mes peuples me tueront, pour les sentiments que j’éprouve à ton égard. Mais je préfèrerait mourir plutôt que de ne les avoir jamais ressentit. Je ne souhaite qu’une chose, te prouver mes dires par chacun de mes actes à venir. Que tu ne puisses jamais douté de moi. Qu’ainsi tu acceptes d’unir ton âme à la mienne.»
Le regard de la jeune femme se perdit dans les fourrées, elle murmura :
« -Nous ne sommes pas seuls, on nous écoute. »

Regardant en directions de l’orée de la clairière Munin vit un vieux blaireau qui le fixait, puis celui-ci disparut dans la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MJ
Général des armées
Général des armées
avatar

Nombre de messages : 2299
Localisation : lyon
Date d'inscription : 10/01/2006

MessageSujet: Re: Beauté Sylvaine   Ven 19 Déc à 1:20

moi j'aime bien bien tout ça, j'espère que ca va continuer afro

_________________
MJ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Belian
Capitaine
Capitaine
avatar

Nombre de messages : 622
Date d'inscription : 11/01/2006

MessageSujet: Re: Beauté Sylvaine   Ven 19 Déc à 17:38

putain quel est le taré qui écrit une histoire comme ça à 3h du matin sérieux?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Belian
Capitaine
Capitaine
avatar

Nombre de messages : 622
Date d'inscription : 11/01/2006

MessageSujet: Re: Beauté Sylvaine   Ven 16 Jan à 4:21

MJ a écrit:
moi j'aime bien bien tout ça, j'espère que ca va continuer afro
j'suis en train d'écrire un truc sur l'ordre du temple là, je pense pas continué beauté sylvaine, j'aime bien juste ce passage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Beauté Sylvaine   

Revenir en haut Aller en bas
 
Beauté Sylvaine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Figs de toute beauté warhammer
» De la beauté de l’univers, du nombre d’or et des desseins du Très-haut
» RDB : horde de nurgle contre ost sylvaine
» Tout les sujets de Jako pour la beauté des yeux
» Vidéo : Kralamour, SoN et beauté

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Empire déchiré :: Récits :: Historique-
Sauter vers: