L'Empire déchiré

Un jeu de rôle basé sur le concept de Warhammer dans un univers modifié et largement complété.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Renaissance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Belian
Capitaine
Capitaine
avatar

Nombre de messages : 622
Date d'inscription : 11/01/2006

MessageSujet: Renaissance   Mer 30 Mai à 2:57

Introduction

De l'eau, encore de l'eau. Si seulement c'était de la bière....
«-Hakshtar j't'ai pas dit de te bouger non? Regarde moi la saucé qu'on s'prend ! Tout ça par ce que le bleu bite sait pas faire la différence entre une route et un sentier...
-Fallait t'en occupé si t'y entend quelqu'chose à s'bout d'peau d'cul d'grobbi toi ! Pis on arrive de toute manière.»

Kortar leva les yeux pour apercevoir la taverne, enfin. Ils s'affairèrent pendant une demi heure encore avant de pouvoir mettre leur caravane de poney à l'étable. Après s'être assuré que chaque bête avait été pensé le nain s'autorisa un sourire, enfin un peu de repos.
L'ainé des deux marchand poussa la porte en pierre scultée qui s'ouvrit aisément pour laisser échapper un mur sonore.
Des chants gutturaux, une bagarre entre Soiffards et de la bière qui coule à flots.
Vous voici à la taverne du Gosier percé.



Genèse

Trois nains avec de longue barbe tirant vers le gris parlait entre eux, grommelant de tel façon qu’a plus d’un mètre leur conversion, déjà bien marquée, ne ressemblait plus qu’à un amalgame de « Grumph » et autre sons inintelligibles dans la brouhaha de la taverne.
« -Walg… Guerdinn ! Trois autre tonnnelets s’il te plait », résonna la voix de Thannok à l’attention de la serveuse.
Du temps de Walguern pas une chope de longue Barbe, ni d’aucun autre nain d’ailleurs, n’arrivait à se vider. Non pas que les clients ne s’attèle durement à cette tache. Avec une ardeur exagérément renouvelée à chaque lampé typique des nains. Mais bien au fait que Wal était particulière, pas moins que la meilleure brasseuse du Karak songea-t-il avec nostalgie, il posa son regard sur Kherdrak et s’aperçut qu’il semblait lui parler.
« -… pas parce qu’une Waaagh a été arrêtée qu’un autre orki avec une lueur de résidu de jugeote dans la cavité qui lui sert de cerveau ne se retrouvera pas Seigneur de ces peaux vertes. Alors ils reviendront, aussi sur que ma Barbe est grise, essayer de conquérir ce qui nous appartient de par notre labeur et notre sang !
-Sans compter…. »
Après le départ des nobles à la cour du Haut roi les trois longues Barbe avaient projeter de finir la soirée pour en discuter autour d’une bière à la taverne mais celle ci semblait revenir inlassablement au même sujet, la guerre. Justifier néanmoins par les elfes au Sud, les Skavens dans les souterrain et les Peaux vertes au Nord.
« -Une équipe de Brise-Fer à mis un jour un terrier de ces avaleurs de fientes d’Homme-rat à pas moins de vingt pas d’une de nos mines à la nouvelle lune. Même s’ils les ont promptement massacré comme il se doit, il n’en demeure pas moins que le Barbe de Fer à ramené une trentaine de caisse contenant des globes au gaz de malepierre. Une attaque se prépare, sous peu nos haches seront taché du sang des ennemis et les runes luiront comme jamais j’vous l’dit.
-Et le départ des anciens commença Thannok, ... nous n’avions vraiment pas besoin de cela en ce moment.
-Mmh… mais on ne peut rien y changer pour le moment dit Helgrum. Maintenant le seul problème que nous puissions élucider c’est la guerre, donc c’est le seul sur lequel tergiverser, que ce soit contre ces lâches d’elfes à l’Ouest, ces fourbes de Skavens en dessous ou ces vils Grobis au Nord. Quel qu’il soit on n’y coupera pas !
-Beaucoup de courtes Barbe vont tomber ainsi que nombre de leur aînés, mais encore plus d’ennemis tomberont, les suivant dans la mort. » conclut Thannok en fixant un jeune attablé dans le fond de la taverne.
Même si ces paroles était le fruit d’un juste raisonnement elles ne réconfortèrent pas les Barbes grises, les adversaires étaient innombrables comparé aux trop peu nombreux guerriers nains. Pour beaucoup les ceux ci étaient comparable à une falaise face à la mer en furie, à court terme ils ne craignaient rien, les vagues se briseraient inlassablement sur les pans abruptes. Mais avec le temps, aussi sur que l’eau érode la roche, les nains risquaient d’être submergés de toute part. Seule la reconquête des Cinq, les grandes forteresses du Nord, leur permettrait de faire face à l’adversité. Et, pas un ne l’ignorait, beaucoup allaient donner leur vie pour chaque mètre carré repris aux peaux-vertes.

Seul, Galzik était devenu renfermé, soucieux et à la mine sévère. Cependant il ne laissait rien paraître de son désarroi en présence de ses congénères qui le louaient pour sa force face au malheur qui s’était abattu sur lui. De temps à autre il lançait une parole amicale au tablé voisine, mais il restait surtout captiver par son reflet dans le breuvage dans sa chope, pour une fois il avait jeté son dévolue sur un alcool fort.
Il leva les yeux pour rencontrer le regard indéchiffrable de Thannok, celui-ci lui fit un hochement de la tête poli et repris sa discussion avec les deux autres anciens à sa table.
Comme il devait être fier de lui, Galzik l’orphelin, qui malgré son malheur avait décidé de continuer son travail à la caserne, refusant tout congé ou pause inhabituel.
En fait seul le travail, l’entraînement avec les soldats et l’alcool ne le faisait pas sombrer dans la mélancolie. Il replongea les yeux dans son verre et y vis le visage d’Ungrum, son père, ses traits bourrus et ses yeux mort le fixant, la langue à moitié dévoré pendant par un trou grotesque dans sa joue. Les os de son avant bras visible à travers le tissus déchirés de sa manche. Il semblait vouloir protéger le corps de sa femme, Walguern, même dans la mort.
Il se revit entrant dans la mine de son père la jour de la découverte des corps. Les regrets ne servent à rien il le savait, mais il ne pouvait s’empêcher de penser qu’il aurait peut être pus éviter cette catastrophe. Tout au long de la semaine ou ses parent avait été tués on avait retrouver une quinzaine de mineur asphyxiés dans la mine prospère. Son père avait décider d’inspecter lui même la mine et avait requis les bras de ses fils pour lui prêter main forte. Seul Galzik à cause des obligations de la caserne n’avait pus s’y rendre, et également car il préférait s’entraîner plutôt que passer sa journée à tapoter sur les parois de la mines pour repérer des cavité suspecte pouvant contenir des poches de gaz.
Thannok avait fait un beau discours sur ses parent le jour du bûcher, louant leur mérite, mais il avait commencé à son grand étonnement par parler de Galzik, et d’un fait inhabituel chez les nains :
« -Voici venir le dernier voyage pour nos deux amis Walguer et Ungrum, mais je tiens tout d’abord à parler de leur cadet, Galzik, vous le savez tous il n’a désormais plus de famille proche….. » Les liens les plus faibles à l’intérieur d’un clan nanique sont aussi solide que peuvent l’être les sentiment d’un humain par exemple envers sa progéniture. Galzik était cependant devenu une execption.
« …. Mais nous avons également découvert une chose incongrue, c’est que chacun de vous est aussi proche de toi que nul autre avait il déclaré en s'adressant à Galzik. En effet pour déterminer qui répondra de toi les anciens ont étudier ta généalogie, et nous avons découvert que tu étais le dernier de ta ligné, aussi loin que remonte tes ancêtres » c’est à dire quasiment jusqu'à la genèse de leur peuple quand il s’agit de l’histoire des nains. « il est établit qu’aucune famille du Karak ne t'est plus apparenté qu’une autre. Chose unique selon les dire du Maître des Rancunes. »
Depuis cette annonce Galzik était considéré comme le fils de la forterresse, chacun prenant des nouvelles de lui dès qu’il le rencontrait, étant proche de la majorité on l'avait autorisé à demeurer dans la maison de ses parents mais les bien avait été séparé au grand soulagement de galzik car cela comprenait la taverne de sa mère et la mine de son père, et il ne se voyait pas du tout gérer ces deux entreprises.
Walguern la brasseuse. Elle était adulé par nombre de nains dans la forteresse si ce n’est tous. Détentrice d’un secret qui faisait comparer sa bière à la célèbre Bugman XXX, exploit non pas des moindres mais comme elle avait l’habitude de dire « était perfectible car non comparable à la Bugman XXXXXX » considéré comme le met le plus raffiné de l’empire nanique, et responsable du couchage sous la table de plus d’une Barbe longue, même parmi les plus aguerries.
Son père Ungrum exerçait le meilleur des métier selon les nains, il était en effet propriétaire de la mine ou les Brise Fer avait fait leur terrible découverte.
Ceux ci étaient venu patrouiller suite à l’absence de la famille de Galzik à la demeure, lorsqu’il était rentré de la caserne, au départ il ne s’inquiéta pas. Ce n’est que le lendemain matin en voyant le lit vide de son frère qu’il trouva dans le même état la couches de ses parents. Il partit avertir le Barbe de Fer de la garnison et conduisit un petit contingent jusqu’à la mine pensant qu’un éboulement les avait peut être coincer à l’intérieur.
Non loin de l’entrée de la mine Galzik accompagné du Barbe de Fer avait découvert les cadavres mutilés d’Ungrum et Walguern. S’emparant de son marteau à deux mains le jeune nains hurla un son inhumain et impuissant le soldat le vit chargé une créature non identifiable dans la pénombre tandis que des rats géants sortait des voies latéral les Brise Fer se mirent en formation sur l’ordre du vétéran.


Squinn se maudit en lui même, il n’aurait jamais dut tarder dans la mine après le lever du jour, cependant ce jeune nabot n’allait pas poser problème et les sous rat allait retarder suffisamment les boites de conserve pour qu’il s’enfuit. Tout en lançant un globe de malepierre le Skaven produisit une lame rouillée et émoussée, mais probablement mortel connaissant les tendances des Skavens à empoisonner leur lames, pour un nain sans autre protection que ses vêtements.
Le Skaven lança son globe mortel sur le nain. Par miracle pour lui celui ci ne se brisa pas, se fissurant seulement. Cela suffit cependant à Galzik pour en inhaler une petite quantité. Ainsi, emporter par son élan il s’écrasa contre le Skaven plus qu’il ne le chargea et tout deux se répandirent sur le sol. Le Skaven amortit la chute du nain mais se rompit net le cou sur un rocher.
Tandis que le jeune guerrier sombrait dans l'inconscience les Brises-Fer, eux, ne furent pas en reste face aux rats. Les annihiliant cependant sans pertes de leur côté.


Durant tout le mois Galzik passa ainsi son temps à se remettre de son empoisonnement et de la perte terrible de sa famille. Dans la taverne ce soir là la seule question qui le préoccupait était comment se sortir de cette situation. La réponse vint de la part d’une légende parmi les nains.
La porte s’ouvrit et un silence de quelque seconde survint, Galzik leva les yeux de sa chope en direction de l’entrée pour apercevoir Gorim lancer d’une voix puissante :
« -Y’a des guerriers ici qui veulent taper de la peau verte en reprenant les forteresses du Nord ? »
Un nain se leva de sa table au fond de la taverne, silencieux il fixait Gorim d’un air absent, tandis que l’étonnement provoqué par cette déclaration se dissipait. D’autre nains se levèrent, clamant par-ci par-là des professions de bravoure.
Parmi les guerriers présent au Gosier percé ce soir là, une lueur de folie dans le regard, se dressait Galzik.


Dernière édition par le Ven 1 Juin à 0:55, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MJ
Général des armées
Général des armées
avatar

Nombre de messages : 2299
Localisation : lyon
Date d'inscription : 10/01/2006

MessageSujet: Re: Renaissance   Mer 30 Mai à 14:17

et ba putin ca fait plaisir de voir ca
moi je t'avi déja di ke je l'aimai bien et la t'a rajouté des trucs c sympa
je tiens quand même a vous faire remarker la superbe " première introduction dans le monde de chnistoere du MJ " caractérisé par l'apparition d'un vieux nain dans la taverne qui envoi tout le monde à la guerre

la classe quoi

mai sinon odin faut continuer si tu as le temps, a écrire ce qui se passe ensutie, même si la c'est pas énormément bandant pour l'instant ( en fait ca allai le devneir quand j'ai du quitter)

_________________
MJ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Belian
Capitaine
Capitaine
avatar

Nombre de messages : 622
Date d'inscription : 11/01/2006

MessageSujet: Re: Renaissance   Mer 30 Mai à 22:38

il est vrai qu'une aventure qui commence par "t'es dans une taverne, (normal jusque là j'joues un nain) et la ya un nain qui rentre dans la taverne et qui demande "Y’a des guerriers ici qui veulent taper de la peau verte en reprenant les forteresses du Nord ?"" c'est une peu vioelnt pour commencer une aventure lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MJ
Général des armées
Général des armées
avatar

Nombre de messages : 2299
Localisation : lyon
Date d'inscription : 10/01/2006

MessageSujet: Re: Renaissance   Mer 30 Mai à 23:59

ah dsl c une exception ki ne se refera plus

_________________
MJ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Belian
Capitaine
Capitaine
avatar

Nombre de messages : 622
Date d'inscription : 11/01/2006

MessageSujet: Re: Renaissance   Jeu 31 Mai à 1:00

justep our savoir si ya moyen déplacer le sujet dans historique paske je me susi gourrer lol Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delaï Bille-de-Mort
Scilia
Scilia
avatar

Nombre de messages : 109
Age : 30
Localisation : Ecouen (95)
Date d'inscription : 09/01/2006

MessageSujet: Re: Renaissance   Jeu 31 Mai à 10:42

golna a écrit:
justep our savoir si ya moyen déplacer le sujet dans historique paske je me susi gourrer lol Razz

C'est fait!

_________________
8 étaient.
8 périrent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lecanari95.skyblog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Renaissance   

Revenir en haut Aller en bas
 
Renaissance
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Empire déchiré :: Récits :: Historique-
Sauter vers: